Accueil La Newsly Room France : objectifs de gaz à effet de serre non atteints, le...

France : objectifs de gaz à effet de serre non atteints, le mauvais élève de l’Europe ?

172
PARTAGER
La France n'a pas pu atteindre ses objectifs de gaz à effet de serre en 2016. Crédit photo : Wikipedia

La France mène des efforts pour maintenir l’élan sur l’accord climatique de 2015 (COP 21), mais ses émissions de dioxyde de carbone ont augmenté de 3,6 % par rapport aux 447 millions de tonnes d’émissions de CO2 prévues. L’annonce intervient juste un mois après que le président Emmanuel Macron a averti que « nous perdons la bataille » contre le réchauffement climatique.

La France, une bataille perdue dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

La France a effectivement raté ses objectifs d’émissions de gaz à effet de serre en 2016. Le ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, a annoncé que le pays réviserait son objectif d’émissions de carbone d’ici la fin de l’année pour l’aligner sur les promesses de l’accord de Paris sur les changements climatiques.

L’agriculture est responsable de 20 % des émissions de gaz à effet de serre. Crédit photo : Pxhere

Hulot a déclaré dans un communiqué que la France devrait prendre en compte le plan de réduction des émissions pour permettre à l’Hexagone d’être moins dépendant en carbone d’ici 2050. Le ministre a indiqué qu’il présenterait des mesures à la fin du mois dans le cadre d’une révision stratégique qui contribuera à accélérer la transition énergétique de la France.

Plusieurs secteurs pointés du doigt

Les secteurs où les objectifs d’émissions ont largement dérapé en 2016 devraient être considérablement renforcés si la France veut atteindre son objectif. Il s’agit du transport avec 29 % d’émissions engendrées, l’agriculture 20 % et le logement 19 %.

Le transport est quant à lui responsable de 29 % des émissions de gaz à effet de serre. Crédit photo : Pxhere

Dans le cadre de ses efforts pour atteindre son objectif, le gouvernement français a annoncé un plan en dix points pour simplifier les procédures administratives. L’État compte aussi accélérer le développement des projets éoliens afin de doubler sa capacité d’installation d’ici 2023.

Le président Macron a accueilli les dirigeants mondiaux le mois dernier pour des discussions sur les efforts de financement pour lutter contre le changement climatique. Au cours des échanges, une coalition de 225 entreprises a annoncé un plan quinquennal de surveillance de 100 des plus grands émetteurs de gaz à effet de serre du monde.