Accueil La Newsly Room Géopolitique Trump a-t-il essuyé réellement une « humiliation » par l’ONU ?

Trump a-t-il essuyé réellement une « humiliation » par l’ONU ?

654
PARTAGER
Crédit photo : Wikimedia Commons

Les 193 pays qui composent l’Assemblée générale des Nations-Unies se sont réunis le jeudi 21 décembre pour statuer sur une résolution qui condamne la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par l’administration Trump. 128 pays ont voté la résolution tandis que 35 se sont abstenus. Une débâcle pour les États-Unis selon plusieurs observateurs, mais pour quelle réelle conséquence ?

Un vote sanction contre les États-Unis ?

Nikki Haley montrait une déception non voilée, mais l’issu de ce vote était connu à l’avance. La décision des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capital d’Israël n’a pas mis la région à feu et à sang comme on s’y attendait. Si la majorité des pays qui ont voté cette résolution font partie des alliés historiques des États-Unis, il faut reconnaître que l’Europe reste divisée sur la question. La Croatie, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, la Lettonie et la République tchèque, ces 6 pays n’ont pas voté la résolution qui était pourtant soutenue par la France et l’Allemagne.

Crédit photo : Wikimedia Commons

Le vote des pays comme la Russie, la Chine et plusieurs pays asiatiques n’est pas une surprise. Selon les observateurs, la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël ne fait que légitimer une situation ancienne. De nombreuses institutions gouvernementales israéliennes se trouvent déjà à Jérusalem Ouest.

Le Guatemala vient d’annoncer la reconnaissance de Jérusalem

Benyamin Nétanyahou avait rejeté cette décision de l’ONU et était même en joie. En effet, le nombre de votes attendu par les Palestiniens était de 130. Ce seuil n’ayant pas été atteint, le Premier ministre israélien considère qu’il s’agit d’une victoire.

Ce 24 décembre, le Guatemala, un pays de l’Amérique centrale à travers son président, Jimmy Morales a reconnu Jérusalem comme capitale d’Israël et donné l’ordre à la ministre des Affaires étrangères d’entamer les démarches pour le transfert de l’ambassade en Israël à Jérusalem.

Pour finir, cette résolution votée par l’ONU n’a pas été adoptée, les États-Unis ayant fait usage de leur veto en tant que membre permanent du Conseil de sécurité.

Source :

causeur