Accueil La Newsly Room Géopolitique Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël et s’isole sur la scène internationale

Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël et s’isole sur la scène internationale

341
0
PARTAGER
Crédit photo : Charente Libre

En reconnaissant Jérusalem comme la capitale d’Israël, Trump tient une promesse de campagne et divise la communauté internationale. Cette mesure sera sans conteste l’une des plus emblématiques de son mandat. Mais en prenant cette décision, Trump se met à dos le monde arabe et s’isole sur la scène internationale.

Une décision historique : une nouvelle ère ?

Trump a osé franchir le pas sur ce qui n’est toujours resté qu’une promesse pour ses prédécesseurs. Hier, lors d’un discours, il a affirmé vouloir une approche nouvelle du dossier israélo-palestinien et la nécessité de reconnaître enfin Jérusalem comme capitale d’Israël. Trump veut trouver une issue favorable et conciliante à la négociation sur les accords de paix qui est actuellement bloquée.

Des manifestations ont d’ores déjà commencé au Moyent-Orient. Crédit photo : REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Pour rendre sa décision concrète, il a déjà ordonné la préparation du transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Le département d’État précise toutefois que cela ne se fera pas avant trois ou quatre ans. Pour l’instant, l’ambassade américaine reste à Tel-Aviv faute d’existence d’infrastructures à Jérusalem.

Des mesures ont aussi été prises pour protéger les Américains sur le sol du Proche-Orient. Mahmoud Abbas le président palestinien considère que les États unis sont disqualifiés comme médiateur du processus de paix en sapant tous les efforts de rapprochement avec l’État hébreu. Israël salue par contre un jour historique.

Désapprobation de la communauté internationale

La majorité des dirigeants du monde n’ont pas caché leurs critiques et leur désapprobation. Emmanuel Macron a parlé d’une décision regrettable et a évoqué son attachement à la paix entre l’Israël et la Palestine avec Jérusalem comme capitale des deux pays. Angela Merkel ne soutient pas une décision qui ne respecte pas les intérêts des deux parties.

Crédit photo : Business Monkey News

En Iran, on dénonce la provocation et la décision insensée des États-Unis qui peut provoquer une intifada. La Jordanie évoque la violation du droit international et de la charte des Nations unies.

Source :

Le Monde

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz