Accueil La Newsly Room Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais suspecté d’être lié à une autre disparition

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais suspecté d’être lié à une autre disparition

697
PARTAGER

Extrait de sa cellule dans la prison de Saint-Quentin-Fallavier, Nordahl Lelandais, assassin et ravisseur présumé de la Maëlys 9 ans, doit répondre à une nouvelle accusation. Il doit s’expliquer sur la disparition d’un militaire de 24 ans qui s’est produite en avril dans la ville de Chambéry en Savoie.

Une accusation de plus qui pèse sur Nordahl Lelandais

Alors qu’elle s’amusait lors d’une fête de mariage dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin en Isère, la petite Maëlys de Araujo s’est volatilisée. Après avoir été auditionné dans le cadre de cette affaire, Nordahl Lelandais est entendu depuis lundi dernier dans une autre disparition, celle du caporal Arthur Noyer âgé de 24 ans. Il n’a plus donné signe de vie après une fête dans des bars et une discothèque du quartier Carré-Curial.

Arthur Noyer, le militaire de 24 ans disparu. Crédit photo : France 3 Régions

A priori, aucun rapport entre ces deux énigmes, mais les recherches ont permis de relier Nordahl Lelandais à ces deux affaires. Il serait en effet lié à la disparition du jeune caporal Noyer. Un dossier a été ouvert dix jours après la disparition de ce dernier pour « enlèvement et séquestration », mais le juge d’instruction de Chambéry a fait le choix de la discrétion dans cette affaire depuis l’implication de Nordahl Lelandais.

Des liens directs qui se précisent

Les informations recoupées grâce au téléphone du suspect montrent qu’il était présent à Chambéry du 11 au 12 avril, date de la disparition d’Arthur Noyer. Le suspect et le disparu étaient tous les deux présents dans la même boîte de nuit. Une ex-petite amie de Nordahl Lelandais affirme d’ailleurs que ce dernier est un habitué des lieux.

Cécile et Didier Noyer, les parents du caporal Arthur Noyer recherchent des témoins. Crédit photo : Le Parisien

L’ancien maître-chien a aussi mené des recherches sur la manière de faire disparaître un corps. Ces informations sont apparues lorsque l’ordinateur du suspect a été fouillé à Domessin en Savoie. L’historique montre que ces recherches intensives ont été faites au printemps dernier, une coïncidence surprenante. Cette garde à vue s’annonce donc cruciale.

Source :

Le Parisien