Accueil La Newsly Room International Trump affirme qu’il veut reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël

Trump affirme qu’il veut reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël

361
0
PARTAGER
Crédit photo : Radio-Canada

Hier soir, Washington a certifié la volonté du gouvernement américain à reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël. Cette décision sera plus concrète dans un discours qui sera prononcé aujourd’hui à 13 heures, heure américaine. Trump affirmera alors en direct que les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d’Israël.

De Tel-Aviv à Jérusalem

Le département d’État américain est déjà en train de préparer le déménagement de Tel-Aviv pour Jérusalem. Pour ne pas être bousculé et faciliter les choses, le président va signer la dérogation « waiver » suivant la loi de 1995 en soumettant ce transfert aux impératifs de sécurité nationale. Trump estime qu’il était temps que cela se fasse, contrairement à ses trois prédécesseurs qui n’évoquaient cette clause que tous les six mois. La Maison-Blanche reconnaît qu’il s’agit d’un sujet sensible, mais il est nécessaire de prendre cette décision face à la vérité, dit-elle.

Benyamin Netanyahou et Trump. Crédit photo : RTBF

Jérusalem étant aussi désirée par les Palestiniens comme la capitale de leur futur État, cette décision fera sans doute beaucoup de remous. Mais les conseillers de Trump minimisent les conséquences de cet acte et se disent confiants quant à l’issue des négociations israélo-palestiniennes. Ces derniers reconnaissent tout de même que les limites géographiques de Jérusalem sont problématiques, mais se rattrapent en évoquant l’espace laissé aux Palestiniens.

Matérialisation d’une promesse de campagne

Cette décision est une matérialisation d’une des promesses faites pendant la compagne par Trump. À cause des incidents que cette décision pourrait entraîner, la Maison-Blanche reconnaît qu’un puissant dispositif de sécurité a été mis en place pour protéger les citoyens américains dans les États du Moyen-Orient.

Quoi qu’il en soit, il s’agit de la reconnaissance de 22 ans de négation. Trump n’a pas eu le soutien de ses pairs qui eux, préfèrent jouer la prudence. Celui-ci promet quand même de prendre son temps et admet que le transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv pour Jérusalem ne se fera pas avant trois ou quatre ans.

Source :

Le Monde

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz