Accueil La Newsly Room Sécurité des centrales nucléaires : une industrie vulnérable face aux menaces terroristes

Sécurité des centrales nucléaires : une industrie vulnérable face aux menaces terroristes

224
0
PARTAGER
Crédit photo : financialtribune

Il a été établi que les centrales nucléaires françaises sont fragiles et ne peuvent pas faire face à une attaque terroriste. L’accent a été particulièrement mis sur la vulnérabilité des piscines d’entreposage des combustibles. C’est ce qui ressort du rapport de l’ONG Greenpeace, mais récusé par EDF qui pense le contraire.

Une défaillance de la protection des installations : 63 piscines en question

En France, on dénombre 63 piscines de combustible en très mauvais état. Renfermées dans des bâtiments de 30 cm d’épaisseur. Les piscines n’ont pas une grande capacité de résistance. Si elles étaient attaquées, on assisterait à de puissants rejets radioactifs et à la fonte des piscines.

Une piscine de stockage d’assemblages de combustibles usés. Crédit photo : ensi.ch

Les experts à l’origine de ce constat conseillent de bunkériser les installations. Pour obtenir des résultats fiables et durables, cette opération pourra s’élever à près de 222 milliards d’euros. Mis au courant de la situation, Philippe Sasseigne, directeur du parc nucléaire d’EDF contredit les résultats du rapport et soutient que les piscines de combustible en question sont très bien protégées.

Commandé auprès de 7 experts, le rapport de Greenpeace alerte ainsi l’opinion publique sur une situation extrêmement inquiétante. Ce rapport a été remis aux autorités. Pour l’occasion, l’ONG n’a décidé de ne rendre publique qu’une partie du rapport, préservant la population des informations les plus alarmantes.

Les risques seraient pires que ceux de Fukushima

Les piscines permettent à la fois la protection radiologique contre la radioactivité dégagée par le combustible usé et le refroidissement du combustible qui produit de grandes quantités d’énergie. C’est dire leur importance et le danger encouru quand elles sont saturées.

Crédit photo : ouest-france

Selon Yannick Rousselet de Greenpeace, un trou effectué dans ces piscines par un avion conduirait à des conséquences plus lourdes que celles de Fukushima. Pour Geenpeace, le terrorisme sans cesse grandissant demande un système de surveillance à la hauteur. L’ONG par la même occasion dénonce l’indolence d’EDF.

Source :

Libération

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz