Accueil La Newsly Room Réchauffement climatique : la montée des eaux s’accélère et bien pire que...

Réchauffement climatique : la montée des eaux s’accélère et bien pire que prévu

279
PARTAGER
Disparition des calottes glacières en Antarctique. Crédit photo : Pixabay, Wild0ne

D’après une étude publiée cette semaine dans les Actes de l’Académie nationale des sciences, le niveau de la mer augmenterait chaque année. L’équipe de chercheurs dirigée par Steve Nerem, professeur à l’université du Colorado-Boulder, s’est basée sur des données satellitaires depuis 1993. Ils ont pu examiner la montée d’eau des océans et il s’avère que le processus dépasse les prévisions qui avaient été estimées auparavant.

La montée des mers s’accélère chaque année

Les chercheurs ont observé une augmentation globale du niveau des océans de 7 centimètres en 25 ans de données enregistrées, ce qui correspond aux prévisions d’élévation estimé à 3 mm par an. Les gaz à effet de serre émis réchauffent continuellement les océans et accélèrent la fonte des glaces.

Le niveau de la mer pourrait augmenter de 65 cm d’ici la fin de ce siècle. Crédit photo : Pixabay, Natalia_Kollegova

Conséquence, on note une élévation du niveau de la mer. Cette hausse, on la doit à une fonte accélérée des calottes en Antarctique et au Groenland. Cela pourrait valoir une hausse conséquente du niveau total des océans d’ici 2100. « Les projections supposent un taux constant, à plus de 60 centimètres au lieu de 30 centimètres », a déclaré Nerem.

Les phénomènes naturels aussi en cause

Nerem et son équipe ont pris en compte les changements naturels du niveau de la mer grâce à des cycles tels qu’El Niño et La Niña et même des événements comme l’éruption du mont Pinatubo en 1991 qui a altéré le niveau de la mer pendant plusieurs années.

Le record établi dans le port de Boston durant la « bombe cyclonique » de janvier ou la très forte tempête au Sri Lanka, les feux de forêt qui frappent le monde entier, seraient la conséquence d’une augmentation du niveau des eaux. Maintenant, les chercheurs disent que nous pourrions assister à une hausse de plus de 65 cm d’ici la fin de ce siècle. Les niveaux d’eau extrêmes tels que les marées hautes et les fortes tempêtes seraient aggravés de façon exponentielle.