Accueil La Newsly Room Trump, réseaux sociaux, Maison Blanche : Barack Obama, interviewé par le...

[Vidéo] Trump, réseaux sociaux, Maison Blanche : Barack Obama, interviewé par le prince Harry

383
PARTAGER
Barack Obama, interviewé par le prince Harry. Crédit photo : HO / THE OBAMA FOUNDATION

C’est dans une ambiance détendue et amicale que l’ancien Président des États-Unis, Barack Obama s’est prêté aux jeux des questions-réponses au mois de septembre dernier. Dans la peau d’un journaliste, le prince Harry pose des questions à l’homme politique en alternant sujets sérieux et plaisanteries.

La peur du risque de « balkanisation de la société »

Si le président admet avoir quitté la Maison Blanche en étant serein, il dit éprouver une certaine inquiétude en ce qui concerne l’avenir de son pays. Il pense qu’il faut prévoir des garde-fous contre la « balkanisation » que pourraient engendrer les réseaux sociaux. Le 44e président des États-Unis pense que la mauvaise utilisation de ces derniers pourrait permettre aux gens de « voir des réalités totalement différentes ».

En effet, internet pourrait les pousser à renforcer leurs idées préconçues selon Barack Obama. Cette appréciation de l’utilisation des réseaux sociaux semble indexer de façon implicite son successeur, l’actuel président Donald Trump. Selon lui, il faut ouvrir les réseaux sociaux pour que toutes les voix et les points de vue puissent être entendus tout en enrayant la balkanisation de la société.

Une interview humoristique

Diffusé ce mercredi 27 décembre sur la radio BBC, cet entretien tourné à Toronto au canada s’est déroulé lors des Jeux Invictus. Cette compétition sportive initiée par le prince Harry est réservée aux vétérans qui ont été blessés lors des combats.

La vidéo de l’interview de Barack Obama par le prince Harry :

Dans cette séquence parue sur CBS, avec une note d’humour, l’ancien président demande s’il doit prendre l’accent britannique pour s’exprimer et le prince Harry lui répond en se montrant faussement irrité « Non, mais si vous êtes trop lent à répondre, je vais vous le faire comprendre ». Le président va même jusqu’à essayer d’intervertir les rôles en proposant tout sourire que l’interview soit conduit par lui. Il reconnaît que le travail lui manque tout en soulignant les bons côtés de la vie après la Maison Blanche.

Source :

Francetvinfo