Accueil La Newsly Room Brexit : Theresa May en mauvaise posture et « humiliée » par...

Brexit : Theresa May en mauvaise posture et « humiliée » par son propre camp

290
PARTAGER
Crédit photo : pieuvre.ca

Des députés rebelles ont infligé une défaite humiliante à Theresa May à la chambre des communes alors qu’ils appuyaient un amendement à son projet phare de retrait de l’Union européenne. L’amendement portait sur le droit du parlement à adopter tout accord trouvé avec Bruxelles.

Onze députés se rebellent

Alors que la Première ministre, Theresa May se préparait à rencontrer ses homologues européens aujourd’hui à Bruxelles, une série de concessions de dernière minute par les ministres et les pressions intenses des « whips » conservateurs n’ont pas réussi à dissuader 11 des députés du gouvernement à voter contre. Les rebelles « tories » ont voté hier soir pour donner au Parlement un vote « significatif » sur tout accord sur le Brexit avec l’UE, en dépit des appels du gouvernement à permettre aux ministres de garder le contrôle.

Crédit photo : La Croix

Les députés rebelles se seraient réjouis avec l’ancien secrétaire à l’Éducation, Nicky Morgan, qui s’est vanté : « Ce soir, le Parlement a pris le contrôle du processus de retrait de l’UE ». Le gouvernement a été défait par quatre voix, perdant 309 voix contre 305. Mme May a limogé le vice-président conservateur et le rebelle du Brexit, Stephen Hammond après le vote.

Un autre vote déterminant approche

Pour aggraver ses difficultés, Mme May fera face à un autre vote crucial à la Chambre des communes la semaine prochaine sur l’indication de la date du Brexit. « Le parlement a repris le contrôle et malheureusement, Theresa May doit s’y résoudre », des mots durs prononcés par Jeremy Corbyn, leader de l’opposition.

Pour les députés, de nouvelles élections sont d’ores et déjà nécessaires après de tels résultats. The Times prédit déjà une deuxième défaite de Mme May à la Chambre des communes, ce qui est tout à fait possible vu l’incapacité de la Première ministre à tenir sa majorité.