Accueil La Newsly Room Haut-Rhin : 14 ans après la découverte de 4 corps de bébés,...

Haut-Rhin : 14 ans après la découverte de 4 corps de bébés, un couple en garde à vue

228
0
PARTAGER
Crédit photo : Leparisien

En 2003, un homme découvrait les corps de quatre nouveau-nés dans des sacs poubelles près de Mulhouse dans la forêt de Galfingue située dans le Haut-Rhin. Quatorze années après cette découverte, les enquêteurs ont enfin eu une correspondance d’ADN. Un couple a été interpellé mardi matin et mis en garde à vue.

Retour sur cette découverte macabre

C’était exactement le 21 octobre 2003. Un agriculteur découvrait alors sur son terrain quatre corps de bébés emballés dans des sacs plastiques. Les corps étaient en état de décomposition et l’un des bébés avait le cordon ombilical arraché et deux autres présentaient des traces de strangulation. L’autopsie avait également démontré que les bébés étaient nés viables. Malgré moult investigations, et une cellule créée pour l’occasion dénommée Infanticides 68, les enquêteurs n’avaient pas pu résoudre l’affaire.

Forêt de Galfingue. Crédit photo : media.pitchup

Finalement, le 04 février 2009, une ordonnance de non-lieu est rendue par le juge d’instruction. En 2013, à la demande de Me Thierry Moser, avocat de l’association Enfance Majuscule, le dossier avait été rouvert. Ce dernier soutenait que les progrès de la science aideraient à identifier les parents. On peut dire qu’il a eu raison, car une concordance d’ADN a été faite.

La correspondance de l’ADN au cœur de l’arrestation

À l’époque, les analyses d’ADN avaient permis de déterminer un profil génétique, mais aucune correspondance n’avait pu se faire. Mais mardi matin, une correspondance a été obtenue à la faveur d’une bagarre entre voisins. Le couple mis en cause a été interpellé à Petit-Landau.

L’avocat Me Thierry Moser pense que cette énigme sera enfin résolue et que sera établie la responsabilité de chacun des membres du couple. « Que savait l’homme de cet état de grossesse, notamment, nous devrions savoir cela dans un laps de temps assez proche », poursuit l’avocat, partie civile dans ce dossier.

Source :

Leparisien

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz