Accueil La Newsly Room La présentatrice du Club Dorothée Ariane Carletti est décédée

La présentatrice du Club Dorothée Ariane Carletti est décédée

Facebook - Ariane Carletti

C’est une bien triste nouvelle pour toute une génération qui regardait le Club Dorothée à la télévision. En effet, Ariane Carletti, l’acolyte de Dorothée, est décédée à l’âge de 61 ans. La nouvelle a été annoncée officiellement le 4 septembre.

Un décès soudain

Ariane Carletti était adorée des Français, elle était l’une des figures phares de la télévision. Elle a marqué toute une génération en étant pendant plusieurs années la figure emblématique du Club Dorothée, entre 1987 et 1997. Elle était très populaire et avait une joie et une bonne humeur communicative. Elle avait également été l’interprète de plusieurs génériques de dessins animés diffusés dans l’émission.

Par exemple, Ariane Carletti chantait le générique de l’inoubliable manga Dragon Ball Z, une chanson qui avait fini par devenir culte. Avant d’être animatrice, elle s’était essayée au théâtre, puis avait finalement intégré la bande de Dorothée quelques années plus tard.

Une femme malade

Ariane Carletti était maman de deux enfants nés en 1989 et 1994. Elle a longtemps été mariée au musicien Rémy Sarrazin, le bassiste du groupe les Musclés, qui faisait également partie intégrante du Club Dorothée. Mais depuis plusieurs années, elle se battait contre un cancer. L’un de ses enfants s’est exprimé, affirmant que sa mère s’était « battue comme une lionne. »

Jean-Luc Azoulay de la société AB Productions est rapidement sorti du silence pour commenter le décès de cette femme qui aura véritablement marqué les esprits : « Nous sommes tous effondrés. C’était quelqu’un de formidable, toujours enjouée. Elle luttait contre la maladie depuis plusieurs années, et on pensait qu’elle allait pouvoir échapper à tout ça, mais hélas, elle est partie… »

De nombreux hommages ont été rendus à Ariane Carletti, notamment sur les réseaux sociaux. Quelle triste nouvelle. Encore ce matin, les hommages se multiplient. On a évidemment une douce pensée pour sa famille et pour ses enfants.

Source :

Le Parisien

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here