Accueil Business Sharp délocalise ses usines hors de Chine, l’iPhone est sauf

Sharp délocalise ses usines hors de Chine, l’iPhone est sauf

Sharp - Crédits photo : Wikimedia Commons

Sharp fait partie de la longue liste des fournisseurs et assembleurs de la marque à la Pomme. Seulement, si Sharp est bien japonais, la firme a basé la quasi-totalité de sa production manufacturière en Chine. Pour des raisons évidentes. Malheureusement, depuis l’accession de Donald Trump à la magistrature suprême le climat des affaires est devenu assez nuageux en Chine. Du fait des diverses taxes douanières et sanctions infligées par l’administration américaine aux firmes chinoises ou aux produits fabriqués dans l’Empire du Milieu. Face aux difficultés à venir concernant la production de l’iPhone, Sharp aurait décidé de relocaliser une grande partie de ses usines hors de Chine.

La Chine perd ses usines, Trump gagne son pari

En fin de semaine dernière nous vous annoncions en Prime Time les nouvelles mesures douanières mises en place par l’administration Trump à l’encontre des produits fabriqués en Chine et exportés vers les USA. Ainsi, ce sont 300 milliards de dollars de marchandises que Trump a décidé de taxer à hauteur de 10 %, comme il l’annonça à l’accoutumée sur Twitter.

Une usine d’assemblage de Boeing – Crédits photo : Wikimedia Commons

C’est un véritable bras de fer que livre l’administration américaine à la Chine, sur fond de guerre commerciale avec comme acteurs mineurs Apple et Huawei.

Sharp délocalise ses usines hors de Chine

D’après les informations relayées par le très sérieux Reuters, Sharp aurait décidé de suivre les pas de Foxconn et Pegatron, deux assembleurs dont la spécialité est l’assemblage de produits Apple. Le nippon a en effet décidé d’investir dans une usine hors de Chine, au Vietnam plus précisément.

Ce qui porte désormais à trois le nombre de pays asiatiques profitant des querelles économiques entre la Chine et les États-Unis. Après l’Inde et l’Indonésie. Dans les faits l’on ne sait à ce stade, rien des produits qui y seront conçus ou assemblés, mais il se murmure cependant que cette décision aurait été prise en prélude au lancement du Mac Pro 2019 d’Apple, dont l’administration US refuse de rabaisser les frais de douane en cas de production en sol chinois.

Source :

Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here