Accueil Business Amazon et Google signent un accord de partenariat

Amazon et Google signent un accord de partenariat

529
Source : Pixabay. Les services de diffusion télévisée.

Amazon et Google ont mis un terme à un différend de longue date en fournissant leurs services vidéo à la demande aux plateformes de diffusion de chacun. L’application Prime Video d’Amazon est maintenant disponible sur les plateformes Chromecast et arrive sur les téléviseurs et les décodeurs Android.

Et Google a lancé une application YouTube officielle pour les appareils Fire TV et promet une édtion YouTube pour enfants centrée sur cette catégorie de personnes plus tard dans l’année. Cela met fin à une guerre technologique qui a débuté en 2015. Le différend a commencé lorsqu’Amazon a refusé de vendre les produits Chromecast de Google sur son magasin en ligne.

Un accord marquant une nouvelle ère

La situation a dégénéré en 2017 lorsque le géant de la recherche a sorti YouTube des écrans intelligents d’Echo Show d’Amazon, puis de la même manière avec la gamme Fire TV. La première preuve que les choses ont évolué date de décembre 2018, quand Amazon a commencé à stocker à nouveau des produits Chromecast.

Ci-dessous les détails de cette nouvelle en anglais :

Puis, en avril 2019, les deux parties ont confirmé la fin de leur inimité après la signature d’un accord prévoyant l’accès réciproque à leurs services vidéo respectifs.

Une attente assez longue

Ce qui est le plus curieux, c’est la lenteur avec laquelle il a fallu attendre pour que les deux entreprises collaborent pour ces services. Depuis que le conflit a éclaté vers la fin de 2017, la position d’Amazon dans la vidéo à la demande s’est considérablement renforcée.

Amazon n’a pas précisé le nombre d’utilisateurs de son service Prime Video, mais il est disponible pour tous ses membres, qui sont maintenant à  plus e 100 millions. L’absence d’une application YouTube sur la plateforme d’Amazon, Fire TV, était un handicap important pour le géant du e-commerce. Google n’était pas trop enthousiasmé par l’idée de ne pas atteindre les quelque 30 millions d’utilisateurs de Fire TV.

Source :

BBC