Accueil International Des bons colocataires sont la clé d’une bonne retraite

Des bons colocataires sont la clé d’une bonne retraite

965
Source : Pixabay. Le secret pour vivre une bonne retraite.

Quatre retraités canadiens ont dit que le secret pour une bonne retraite réside dans le fait d’avoir de bons colocataires et deux lave-vaisselle. Beatrice Arthur et Betty White ont donné l’impression d’être des personnes amusantes sur la populaire sitcom, les Golden Girls, mais comment c’est vraiment de partager une maison avec d’autres dans votre troisième âge ?

Louise Bardswich a indiqué qu’elle était étonnée de voir à quel point c’est une bonne chose. Bardswich partage une maison avec trois autres femmes à Port Perry, en Ontario, depuis 2015. Elles ont été surnommées les Golden Girls par les médias canadiens. Bardswich, 67 ans, vit avec Sandy McCully, 74 ans, Beverly Brown, 68 ans et Martha Casson 70 ans.

Des inconnues

Même s’il n’est pas inhabituel que des parents ou des amis proches choisissent de vivre ensemble après la retraite, les quatre femmes étaient des inconnues. L’idée est venue lorsque Bardswich a dû faire entrer sa mère dans une maison de retraite.

Ci-dessous une vidéo en anglais parlant de cette nouvelle :

Elle avait travaillé avec Casson et les deux femmes auraient parlé des difficultés qu’ils rencontraient tous les deux pour prendre soin de leurs parents vieillissants et planifier leur propre retraite. C’était une sorte de fenêtre sur leur avenir, a déclaré Bardswich.

Une tendance grandissante

L’intérêt pour la cohabitation des personnes âgées a augmenté alors que les taux de propriété dans de nombreuses régions du monde sont montés en flèche, parallèlement au vieillissement de la population. D’ici 2036, un Canadien sur quatre devrait avoir plus de 65 ans.

Selon un rapport récent, environ 700 000 ménages dirigés par des personnes âgées ont actuellement du mal à se payer des logements abordables. C’est particulièrement difficile dans les communautés plus rurales, où le parc de logements est limité, et les personnes peuvent être obligées de s’éloigner de leur réseau social afin de trouver un logement approprié.

Source :

BBC