Accueil Géopolitique Des manifestations meurtrières au Soudan

Des manifestations meurtrières au Soudan

Source : Pixabay. Les manifestations au Soudan s'intensifient.

De grandes foules sont descendues dans les rues du Soudan pour manifester contre le régime militaire, faisant état de morts et de blessés. Selon l’agence de presse officielle, sept personnes sont décédées et 181 blessées. Les médecins du comité central du Soudan, favorables à l’opposition, ont annoncé la mort d’au moins cinq manifestants.

Le Soudan est dans la tourmente depuis que l’armée a renversé le président Omar al-Bashir en avril. Cela a suivi un soulèvement populaire contre le règne de M. Bashir après un coup d’État en 1989. La manifestation de dimanche est la plus importante depuis que des dizaines de personnes ont été tuées lors de la répression contre les militants pro-démocrates de 3 juin.

De nombreux manifestants ont répondu présents

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé lors de cette manifestation. Ils ont exigé que le conseil militaire au pouvoir passe le pouvoir à une administration dirigée par des civils. Quatre personnes auraient trouvé la mort dans la ville de Khartoum. Un autre manifestant est décédé des suites d’une balle dans la poitrine à Atbara.

Voici l’annonce des forces armées :

Plusieurs personnes ont été grièvement blessées par les bales des milices du conseil militaire dans les hôpitaux de la capitale et des provinces. Le général Mohamed Hamdan Dagalo, chef adjoint du conseil militaire de transition a déclaré qu’il y a des tireurs d’élite qui tirent sur des personnes, ils ont tiré sur trois membres de la force de l’ordre et cinq ou six citoyens.

Démonstration massive de force

Si l’armée pensait pouvoir effrayer les manifestants, ce n’était pas bien. Les manifestations constituent une démonstration massive de la force du mouvement en faveur de la démocratie. Il s’agit de la plus grande manifestation depuis la prise de pouvoir des militaires.

Certains disent que des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées à travers le Soudan. Samedi, les forces armées ont rompu une conférence de presse. L’armée a déclaré qu’elle tiendrait l’opposition pour responsable de toute violence ou perte de vie lors des manifestations.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here