Accueil Géopolitique Crise au Soudan : les forces de sécurité agissent contre les manifestants

Crise au Soudan : les forces de sécurité agissent contre les manifestants

Source : Pixabay. La pression faite par l'armée soudanaise sur les manifestants.

Les forces de sécurité soudanaises ont attaqué des manifestants qui se sont battus pour la démocratie devant le siège de l’armée à Khartoum. Des balles réelles ont été utilisées et des témoins ont affirmé qu’il y a eu des morts.

Le Soudan est gouverné par un Conseil militaire de transition (TMC) depuis le renversement du président Omar Al-Bashir lors d’un coup d’État en avril. Les manifestants ont demandé qu’un gouvernement civil assume la direction du pays. Cependant, lors de leur manifestation, les forces de l’ordre s’en sont prises aux manifestants.

Quels sont les faits ?

Les services de sécurité se sont rendus lundi sur le site principal de la manifestation. Les habitants de Khartoum ont déclaré avoir entendu des tirs et avoir vu de la fumée monter autour du quartier général de l’armée. Au moins cinq personnes auraient été tuées et plusieurs autres blessées.

Voici une vidéo en anglais montrant la pression faite par l’armée soudanaise :

Les manifestants ont appelé à une campagne de désobéissance civile radicale afin de renverser le conseil militaire et de finaliser leur révolution. Ils ont brûlé des pneus et érigé des barricades pour tenter de repousser les forces de l’ordre. L’armée soudanaise n’a jusqu’à présent fait aucun commentaire. L’ambassade américaine au Soudan a appelé à ce que les forces de l’ordre stoppent toutes leurs actions contre les manifestants.

Vers la transition ?

Le mois dernier, les responsables au pouvoir ont annoncé qu’ils s’étaient mis d’accord sur la structure d’une nouvelle administration et sur une période de transition de trois ans vers un régime civil.

Mais ils doivent encore décider de la composition de ce qui a été appelé le conseil souverain, qui sera l’organe décisionnel suprême durant la période de transition. Ils ne peuvent pas s’accorder sur le point de savoir si les civils ou les militaires devraient avoir la majorité des postes au pouvoir.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here