Accueil International Un algorithme pourrait-il aider à prévenir les meurtres ?

Un algorithme pourrait-il aider à prévenir les meurtres ?

Source : Pixabay. Les algorithmes pour traquer les tueurs.

Les algorithmes sont de plus en plus utilisés pour prendre des décisions quotidiennes concernant notre vie. Pourraient-ils aider la police à réduire le crime ? En juillet 2013, Bijan Ebrahimi, un homme de 44 ans, a été abattu à mort et frappé à coups de pied dans le sud de Bristol.

Son assassin, un voisin a ensuite versé de l’essence sur son corps et l’a brûlé sur une pelouse à 100 mètres de son domicile. Né en Iran, Ebrahimi, qui était arrivé au Royaume-Uni plus de dix ans plus tôt comme réfugié, avait été faussement accusé par son assassin d’être un pédophile. À de nombreuses reprises, il a déclaré à la police qu’il avait été victime de crimes à caractère raciste.

Est-ce pratique pour la police ?

Un groupe de défense des libertés civiles a récemment découvert qu’au moins 14 forces de police du Royaume-Uni avaient utilisé, ou envisageaient, des algorithmes. Après le meurtre d’Ebrahimi, la police d’Avon et de Somerset a commencé à expérimenter un logiciel afin de déterminer s’il pouvait aider à identifier les risques liés aux délinquants.

Ci-dessous une vidéo montrant cette affaire de meurtre en anglais :

Les humains sont susceptibles à touts sortes de préjugés. Et contrairement aux ordinateurs, ils ne sont pas doués pour repérer des modèles. Quand Avon et Somerset ont établi un modèle prédictif pour voir si la tragédie aurait pu être évitée, le discours d’Ebrahimi est apparu comme l’une des 10 principales préoccupations.

Identifier les vrais assassins

L’objectif est de concevoir un algorithme permettant de prédire si une personne arrêtée pour un crime est susceptible de récidiver ou si elle peut retourner dans la société en toute sécurité. L’algorithme permet à la police d’utiliser des solutions de rechange aux poursuites coûteuses et souvent infructueuses.

Avon et Somerset utilisent maintenant des algorithmes à des fins diverses. Par exemple, la chasse aux personnes disparues constitue une tâche considérable pour les ressources policières. La police essaie donc de prédire qui pourrait le faire afin que des mesures préventives puissent être prises.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here