Accueil Business La Chine met en garde le Royaume-Uni concernant l’affaire Huawei

La Chine met en garde le Royaume-Uni concernant l’affaire Huawei

Source : Pixabay. Le Royaume-Uni, toujours flou après l'interdiction d'Huawei.

L’ambassadeur chinois au Royaume-Uni a averti qu’exclure  Huawei du réseau britannique envoie un très mauvais signal. Les entreprises chinoises envisageant d’investir dans le pays pourraient être découragées par le fait de traiter avec le Royaume-Uni si l’équipement d’Huawei n’est pas utilisé pour le réseau 5G.

Cela survient après que les opérateurs de téléphonie mobile britanniques ont demandé au gouvernement de clarifier la situation. Les États-Unis boycottent déjà la société en raison de préoccupations liées à la sécurité. Le gouvernement américain a placé la société sur sa liste noire dans laquelle le département du Commerce estime constituer une menace potentielle pour la sécurité nationale.

Le gouvernement chinois défend Huawei

L’ambassadeur chinois, Liu Xiaoming, a tenu à défendre Huawei, le considérant comme une bonne entreprise. Il a dit qu’intégrer la technologie de la société contribuerait énormément à l’économie britannique en employant 7 000 personnes.

Voici les détails de l’interdiction d’Huawei en anglais :

Si le Royaume-Uni collaborait avec Huawei, les deux parties disposeraient d’un avenir prometteur, a-t-il confié. Toutefois, il estime que ne pas donner à la société de technologie le rôle qu’elle cherche, serait un mauvais signal, non seulement pour le commerce, mais également pour l’investissement dans le pays.

De nombreux investisseurs chinois au Royaume-Uni

Les investissements chinois sont énormes au Royaume-Uni. Même l’année dernière, ils ont augmenté de 14 %. Toutefois, si le gouvernement britannique ferme la porte à Huawei, cela pourrait envoyer un message très négatif aux autres sociétés chinoises.

Cet avertissement intervient après que les opérateurs britanniques aient écrit un projet au secrétaire du Cabinet, Mark Sedwill, appelant le gouvernement à clarifier la situation. Ces professionnels ont indiqué qu’ils ne pouvaient pas investir dans l’infrastructure tant que l’incertitude quant à l’utilisation de la technologie chinoise persistait. Il a été rapporté qu’Huawei avait abandonné un lancement de produit pour la première fois depuis Donald Trump l’avait placé sur une liste noire.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here