Accueil International Un Américain accusé d’avoir jeté un enfant du balcon d’un centre commercial

Un Américain accusé d’avoir jeté un enfant du balcon d’un centre commercial

Source : Pixabay. Un enfant jeté du haut d'un balcon.

Une condamnation de 19 ans d’emprisonnement a été soumise à un Américain. Ce dernier a plaidé coupable pour avoir jeté un petit garçon de seulement cinq ans du haut d’un balcon d’un centre commercial. Emmanuel Aranda, 24 ans, a déclaré à la police qu’il s’était rendu dans ce centre commercial à la recherche d’une personne à tuer.

Il a ainsi choisi le petit garçon, identifié comme étant Landen. Dans leur déclaration devant le tribunal, les parents de Landen ont décrié le comportement d’Aranda d’inacceptable. Il avait seulement pour but de tuer et de détruire, ont-ils indiqué. Landen a survécu à la chute de 12 m, mais a dû être opéré d’urgence pour ses blessures.

Le petit garçon a survécu à sa chutte

Les parents de Landen ont qualifié de miraculeux la guérison de leur fils. En effet, ce dernier a eu un traumatisme à la tête et a subi des fractures graves lors de l’attaque du 12 avril. Jusqu’à présent, aucune information n’a été fournie concernant son état de santé.

Ci-après les détails de cette nouvelle en anglais :

Les parents de Landen ont indiqué qu’ils souhaitaient qu’Aranda puisse ressentir la douleur et la souffrance infligées à leur fils. Aranda a plaidé coupable en mai d’un chef d’accusation de tentative de meurtre avec préméditation dans le cadre d’un accord avec les procureurs.

Pourquoi un tel comportement ?

L’accusé avait confié à la police qu’il avait essayé de séduire des femmes dans le centre commercial, mais en vain. Cela l’aurait encouragé à s’en prendre aux adultes qui s’y trouvaient. D’ailleurs, il est devenu agressif après les nombreux refus qu’il a reçus. Selon Aranda, il avait au tout début prévu de tuer un adulte. Malheureusement, c’est Landen qui a été sa victime.

En 2015, il avait déjà été condamné pour agression. Le plus surprenant est qu’il l’a fait dans le même centre commercial. Les autorités locales ont en outre interdit à Aranda de revenir dans la région. Les archives judiciaires montrent qu’il a été condamné à une évaluation psychologique après ces incidents.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here