Accueil International Attaques au Sri Lanka : au moins 290 morts après l’attaque à...

Attaques au Sri Lanka : au moins 290 morts après l’attaque à la bombe

Source : Pixabay. Des attentats à la bombe ont fait de nombreuses victimes.

Le bilan des morts au Sri Lanka a atteint 290 morts après une vague d’explosions qui a touché dimanche des églises et des hôtels de luxe à travers le pays. La police a déclaré que 24 personnes avaient été arrêtées, mais on ignore encore qui est l’auteur de ces attaques.

Environ 500 personnes ont été blessées et au moins 35 étrangers figuraient parmi les morts. Les attentats à la bombe du dimanche de Pâques ont été l’attaque la plus meurtrière que le Sri Lanka ait connue depuis la fin de la guerre civile en 2009.

Comment les attaques se sont déroulées ?

Les premières explosions ont été signalées le matin, et six explosions ont eu lieu par la suite. Trois églises de Negombo, Batticaloa et de Kochchikade à Colombo ont été ciblées pendant les offices de Pâques.

Voici les détails de cette triste nouvelle en anglais :

Les explosions ont également touché les hôtels Cinnamon, Kingsbury et Shangri-La de la capitale. Toutes les attaques ont été menées par des kamikazes. La police a ensuite effectué des descentes à deux adresses où des explosions se sont produites. L’un se trouvait à Dehiwala, dans le sud de Colombo, et l’autre près de Dematagoda dans lequel trois officiers ont été tués.

Que sait-on des assaillants ?

Le gouvernement a exhorté la population à ne pas spéculer sur l’identité des personnes qui pourraient être à l’origine des attaques et à limiter l’accès aux médias sociaux après les attentats à la bombe. Aucune information n’a été fournie sur l’identité des 24 personnes arrêtées.

Cependant, les médias locaux ont déclaré que les kamikazes appartiendraient à un groupe islamiste extrémiste radical. La grande majorité des personnes tuées sont des Sri-lankais, qui sont des chrétiens. Le ministère des Affaires étrangères a indiqué que 36 ressortissants étrangers faisaient partie des victimes.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here