Accueil International Crise en Libye : combattre les fusées éclairantes dans les banlieues de...

Crise en Libye : combattre les fusées éclairantes dans les banlieues de Tripoli

Source : Pixabay. La crise en Libye continue.

De nouveaux combats ont éclatés près de la capitale libyenne, Tripoli, entre forces pro-gouvernementales et combattants rebelles de l’est du pays. Les rapports ont indiqué que des affrontements entre les rebelles conduits par le général Khalifa Haftaret contre des groupes pro-gouvernementaux se sont déroulés dans trois banlieues au sud de la ville.

Tripoli est la base du gouvernement internationalement reconnu et soutenu par l’ONU. L’envoyé de l’ONU en Libye a insisté sur le fait qu’une conférence sur des élections potentielles pourrait avoir lieu. Dans une déclaration télévisée, le premier ministre Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement soutenu par l’ONU, a accusé le général Haftar d’avoir lancé un coup d’État.

Qu’est-ce qui s’est passé sur le terrain ?

Le général Haftar, qui a été nommé chef de l’armée nationale libyenne (ANL) sous une administration précédemment soutenue par l’ONU, a ordonné à ses forces de se rendre jeudi à Tripoli, alors que le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, était en ville pour discuter de la crise en cours.

Ci-dessous les détails de cette nouvelle en anglais :

L’armée de l’air libyenne, qui est théoriquement sous le contrôle du gouvernement, a ciblé samedi matin une zone située à 50 km au sud de la capitale. On ignore encore s’il y a eu des victimes, mais l’ANL s’est engagée à exercer des représailles.

Espoir anéanti pour une résolution politique ?

On ne sait pas encore à quel point il s’agit d’une démonstration de force pour renforcer la position du général Haftar ou d’un véritable effort pour saisir Tripoli. Il est revenu pendant la révolution et est devenu par la suite le chef militaire le plus puissant d’un pays regorgeant de milices, allié à un gouvernement rival de l’est.

Malgré les préoccupations de la communauté internationale face à ses actions, il a bénéficié du soutien d’acteurs extérieurs puissants, notamment des Émirats arabes unis et de l’Égypte. Les efforts en vue d’une résolution politique pour la Libye ont échoué à maintes reprises.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here