Accueil La Newsly Room International Facebook veut partager plus d’informations locales, mais il a du mal à...

Facebook veut partager plus d’informations locales, mais il a du mal à les trouver

1
PARTAGER
Source : Pixabay. Facebook cherche le moyen d'intégrer les actualités locales sur sa plateforme.

Un utilisateur américain sur trois vit dans un endroit où la société ne peut pas trouver beaucoup d’informations locales. Il y a un an, Facebook a créé une nouvelle section de son application spécialement dédiée pour les actualités locales. Toutefois, cette fonctionnalité a eu quelques soucis.

Le problème rencontré par Facebook est que de nombreuses régions américaines ne disposent pas de suffisamment de nouvelles locales pour maintenir cette section spéciale. Concrètement, cela signifie que Facebook n’a pas été en mesure de trouver au moins cinq articles de presse récents directement lié à ces villes au cours des 28 derniers jours. Ces zones sont donc considérées comme des villes sans actualités.

Facebook a réalisé une carte

Facebook a élaboré une carte pour déterminer les zones dites déserts de nouvelles. Les zones les plus en vert sont les comtés dans lesquels Facebook a vu au moins cinq actualités locales publiées sur la plateforme par des utilisateurs ou des éditeurs.

Voici une vidéo en anglais parlant de Facebook sur ces actualités locales :

Facebook a compilé cette carte en utilisant un processus algorithmique pour déterminer d’abord si les liens postés sur Facebook étaient ou non d’actualité. Une fois que cela a été compris, Facebook a examiné la répartition géographique dans laquelle l’article a été partagé pour déterminer quelles publications sont locales. Enfin, Facebook a filtré les nouvelles de ces éditeurs qui n’ont pas un angle local.

De nombreuses régions n’ayant pas d’actualités

Environ 35 % des utilisateurs de Facebook dans le Midwest, le nord-est et le sud n’auraient pas vu plus de cinq actualités locales sur Facebook au cours d’une même journée au cours des quatre dernières semaines.

Les villes de l’ouest étaient légèrement mieux loties. Facebook estime que seulement 26 % des utilisateurs vivent dans un désert d’informations. Le New Jersey était le pire endroit pour trouver des actualités locales sur Facebook, 58 % des utilisateurs n’ayant pu le faire aucun jour du mois dernier.

Source :

Recode