Accueil La Newsly Room Economie Brexit : les différentes manières dont les gens pourraient être touchés s’il...

Brexit : les différentes manières dont les gens pourraient être touchés s’il n’y a pas d’accord

12
PARTAGER
Source : Pixabay. Les effets du Brexit sur la vie des Britanniques.

Le Royaume-Uni doit quitter l’Union européenne le 29 mars. Si le premier ministre britannique Theresa May n’est pas en mesure d’obtenir l’appui du parlement pour un accord de retrait révisé, il sera demandé aux députés de se prononcer sur l’opportunité du Royaume-Uni de laisser l’UE sans un accord. Donc, si les Britanniques se retrouvent sans accord, en quoi cela pourrait-il les affecter ?

Le contenu du panier peut changer

Ce que les Britanniques vont trouver sur les rayons des supermarchés pourrait bien être le premier effet d’un Brexit sans accord. À l’heure actuelle, environ 30 % des aliments proviennent de l’Union européenne et il est probable que certains produits, tels que les fruits et légumes frais, deviendront plus chers en cas d’absence d’accord. L’augmentation des taxes à l’importation et les retards de transport pourraient tous entraîner une hausse des prix.

Voici les détails de cette nouvelle en anglais :

Les effets seront les mêmes si le gouvernement britannique ne trouve pas un accord et qu’il y a une baisse de la valeur de la monnaie nationale. D’ailleurs, les grandes enseignes ont déjà lancé un avertissement sur une possible hausse des prix des produits alimentaires. De plus, ces supermarchés pourront avoir des rayons vides. Les factures des ménages pourraient hausser de 10 %, a confirmé le gouverneur de la banque centrale britannique.

Prendre des mesures supplémentaires pour voyager en Europe

Des millions de Britanniques voyagent chaque année à l’étranger, la grande majorité des séjours en Europe. Si un citoyen britannique a l’intention de se rendre dans un État membre de l’UE après le 29 mars, le gouvernement conseille de vérifier les documents de voyage.

L’association des agences de voyage britanniques et le gouvernement ont indiqué que les vols à destination et en provenance du Royaume-Uni opéreraient toujours dans un scénario de non-accord. En ce qui concerne les formalités administratives, le visa n’est pas nécessaire pour un séjour dans les pays de l’espace Schengen.

Source :

BBC