Accueil La Newsly Room International Des orangs-outans menacés par un projet de barrage en Indonésie

Des orangs-outans menacés par un projet de barrage en Indonésie

20
PARTAGER
Source : Pixabay. Les orangs-outangs sont menacés en Indonésie.

Les orangs-outans les plus menacés au monde pourraient disparaître après qu’un tribunal indonésien ait approuvé un projet de barrage controversé. Le barrage qui coûterait 1,5 milliard de dollars, sera construit dans la forêt de Batang Toru, dans le nord du Sumatra.

Les orangs-outans Tapanuli de la région ont été identifiés comme une nouvelle espèce en 2017. Seuls 800 d’entre eux sont restés à l’état sauvage et ils vivent tous dans cette région. Un scientifique, qui a joué un rôle important dans cette affaire, a déclaré que cette initiative mettrait les orangs-outans en danger.

Pire zone de la forêt

Le barrage hydroélectrique d’un milliard de dollars, dont l’achèvement est prévu pour 2022, sera construit au cœur de la forêt de Batang Toru, qui abrite également des gibbons et des tigres de Sumatra. Elle devrait fournir de l’électricité à la province du nord de la région et sera exploitée par la société indonésienne PT North Sumatra Hydro Energy.

Voici les détails de cette mauvaise nouvelle en anglais :

La société a indiqué que le barrage de 510 mégawatts fournirait une électricité propre à la région. Le groupe écologiste avait intenté au début de l’année une action en justice contre l’administration du nord de Sumatra, contestant sa décision de donner son feu vert au projet.

Un projet conforme aux réglementations

Malheureusement, le tribunal administratif a rejeté la demande, ouvrant la voie à la construction du barrage. Les juges ont indiqué qu’une proposition détaillant l’impact du projet sur l’environnement était conforme à la réglementation en vigueur.

Le professeur Serge Wich, spécialiste de la conservation des primates à l’université de Liverpool, a expliqué que cette décision était décevante. Le tribunal l’avait convoqué pour évaluer l’impact du projet sur l’écosystème. Il a d’ailleurs été surpris que le projet ait été autorisé. L’un des trois endroits où vivent les orangs-outans ne sera pas affecté par le développement de ce barrage, mais le professeur Wich a déclaré qu’il était très risqué.

Source :

BBC