Accueil Economie L’agriculture ne nourrit pas les Français

L’agriculture ne nourrit pas les Français

Source : Pixabay. La difficulté de l'agriculture française.

Le nombre de fermes françaises est en baisse depuis des décennies alors que les agriculteurs qui luttent, restent pour gagner leur vie. Il y a vingt ans, il y avait deux petites fermes laitières dans un hameau en Normandie. Il y avait dix fermes, grandes et petites, dans cette commune, dans les collines à 32 km au sud de Caen.

Il n’y a maintenant aucune ferme dans ce hameau et seulement quatre fermes dans la commune. L’un des agriculteurs restants prendra sa retraite cette année. Ses terres, principalement louées, seront partagées entre de grandes exploitations. Le même schéma peut être observé dans toute la France. Il y a 460 000 fermes françaises en 2019, contre 750 000 il y a deux décennies.

Les agriculteurs doivent s’adapter

De tels développements sont sains et inévitables. L’agriculture française s’adapte aux réalités économiques du monde moderne. Malgré l’holocauste dans le nombre d’exploitations et le doublement de la taille des exploitations au cours des deux dernières décennies, deux agriculteurs français sur cinq gagnent moins de 4 320 euros par an. Sans leurs subventions, des dizaines de milliers d’entre eux feraient une perte.

Voici les difficultés auxquelles les agriculteurs font face :

Un agriculteur se suicide quelque part en France tous les deux ou trois jours. Un quart des agriculteurs français est célibataire ou n’a pas de partenaire, soit le double du taux enregistré dans le reste de la population.

Le rôle joué par le gouvernement

Le président Emmanuel Macron a passé 14 heures à errer samedi dans les différents stands du salon de l’agriculture, en écoutant les requêtes des agriculteurs de la Provence au Pas de Calais. Il leur a dit qu’il était un patriote de l’agriculture française.

Il a promis que son gouvernement lutterait contre une industrie menacée par le Brexit dans la politique agricole de l’Union européenne. Il a indiqué qu’il aiderait les agriculteurs à faire face aux problèmes du changement climatique et aux préoccupations liées à la pollution des aliments et des rivières par les pesticides ainsi que les herbicides agricoles.

Source :

TheLocal

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here