Accueil La Newsly Room Business Royaume-Uni : les centres urbains pourraient devenir des villes fantômes

Royaume-Uni : les centres urbains pourraient devenir des villes fantômes

70
Source : Pixabay. Les centres-viles britanniques pourraient se transformer en villes fantômes.

Les centres-villes risquent de se transformer en des villes fantômes au Royaume-Uni à mesure que les habitudes d’achat changent. Pour lutter contre cela, le gouvernement devrait uniformiser les règles du jeu pour les détaillants de High Street en augmentant les taxes sur les géants en ligne tels qu’Amazon.

Les autorités ont également appelé à une baisse des taux d’affaires et à une régénération accrue des centres-villes. Le gouvernement a déclaré qu’il mettait tout en œuvre pour que High Street s’adapte et prospère au fil des générations. Un cinquième des ventes au détail dans le pays se font maintenant en ligne et cette proportion est susceptible de croître.

Égalité des chances

L’un des problèmes était que les détaillants de High Street payaient des taxes beaucoup plus élevées que les détaillants en ligne, car ils dépendaient davantage de locaux. Les taux d’imposition d’Amazon, par exemple, représentent environ 0,7 % de son chiffre d’affaires au Royaume-Uni, tandis que  la plupart des commerçants paient entre 1,5 et 6,5 %.

Voici une vidéo en anglais montrant un centre commercial déjà abandonné dans le pays :

Pour contrer cela, le gouvernement devrait à nouveau envisager d’instaurer une taxe sur les ventes en ligne, une idée que le Trésor avait précédemment écartée pour des raisons de pénalisation des consommateurs.

Des espaces verts

Les autorités ont aussi appelé à des réformes de la planification pour créer davantage d’espaces verts dans les centres-villes, ainsi que plus de services de loisirs, de culture et d’assistance sociale. Les détaillants de High Street eux-mêmes doivent également se concentrer sur l’expérience et la commodité pour attirer les clients, par exemple en prolongeant les heures d’ouverture.

Amazon, qui a des ventes massives au Royaume-Uni, mais paie peu d’impôts, a refusé de commenter les propositions des députés. Mais il a souligné qu’il allait payer toutes les taxes imposées par le gouvernement britannique et par tous les autres pays où ils exercent leurs activités.

Source :

BBC