Accueil International Le Japon a nommé Trump au prix Nobel de la paix

Le Japon a nommé Trump au prix Nobel de la paix

124
Source : Pixabay. Donald Trump nommé au prix Nobel de la paix.

Asahi Shimbun, l’un des plus grands journaux nationaux du Japon, a cité plusieurs sources gouvernementales indiquant que les États-Unis avaient officieusement demandé au Japon de nommer Trump au prix Nobel de la paix. Comme le président américain l’a affirmé la semaine dernière, le premier ministre japonais l’a nommé pour ce grand prix, à la demande de la Maison Blanche.

Lors d’une conférence de presse vendredi, Trump s’est vanté que le premier ministre Shinzo Abe lui avait transmis une copie d’un document de cinq pages. Celui-ci devait être envoyé au Comité Nobel en Norvège. Dans ce document, on peut trouver la liste des lauréats annuels pour le prix Nobel de la paix.

Un souhait du gouvernement Trump

En référence à Abe, Trump a déclaré que ce dernier avait dit qu’il l’a nommé respectueusement au nom du Japon. Le journal national Asahi Shimbun, citant plusieurs sources du gouvernement japonais, a rapporté dimanche que la Maison Blanche avait officieusement demandé au Japon de nommer Trump après avoir rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Singapour l’année dernière.

Voici les déclarations de Trump en anglais :

Lors d’une réunion de la chambre basse du parlement japonais lundi, Abe a déclaré qu’il ne commenterait pas le rapport, car les nominations au Prix Nobel de la paix sont secrètes depuis 50 ans. Mais il a indiqué qu’il ne dit pas que ce n’est pas vrai.

Une nouvelle assez surprenante

S’exprimant un peu plus tard devant les journalistes, le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, a invoqué le même motif pour ne pas commenter les questions des médias. La Maison Blanche pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Abe a été l’un des partisans les plus en vue de Trump parmi les dirigeants mondiaux, en particulier pour sa campagne de pression maximale contre la Corée du Nord. Dès le 17 novembre 2016, neuf jours après l’élection présidentielle, il a qualifié Trump de dirigeant avec lequel il peut avoir une grande confiance.

Source :

NBCNews