Accueil La Newsly Room Géopolitique Emmanuel Macron : « Honte aux manifestants violents »

Emmanuel Macron : « Honte aux manifestants violents »

130
PARTAGER
Source : Pixabay. Les affrontements aux Champs-Élysées ont fait de nombreuses victimes.

Le président français Emmanuel Macron s’est attaqué aux individus qui se sont affrontés aux forces de l’ordre à Paris lors des dernières manifestations déclenchées par la hausse du prix du carburant. Il a déclaré : « Honte à ceux qui ont attaqué les policiers ». Il n’y a pas de place pour la violence dans la République française, a-t-il ajouté.

Samedi, les Champs-Élysées ont connu le chaos. La police a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser la foule. Le mouvement « Gilet  jaune » a débuté il y a près d’une semaine. Les manifestants ont bloqué toutes les routes dans plusieurs villes françaises. Ils ont ensuite grandi pour refléter la colère face à la hausse du coût de la vie, en particulier dans les zones rurales.

Que s’est-il passé sur les Champs-Élysées ?

Plus de 100 000 personnes ont pris part à environ 1 600 manifestations en France samedi, a annoncé le ministère de l’Intérieur. La plupart se sont déroulées pacifiquement, sauf dans la capitale, où des milliers manifestants se sont rassemblés.

Voici une vidéo montrant les violences aux Champs-Élysées :

5 000 policiers avaient été déployés à Paris. Ils avaient installé des barrières de métal autour des Champs-Élysées pour empêcher les manifestants d’atteindre les bâtiments clés tels que le logement du président et l’Assemblée nationale. Un porte-parole des manifestants a insisté sur le fait qu’ils étaient pacifiques. Mais le matin, certains casseurs ont tenté de briser les barrières de la police. Ils ont allumé des feux, détruit des panneaux de signalisation, érigé des barricades, arrachés des pavés et les ont lancés sur les policiers. Des photos compromettantes circulent, faisant dire que les autorités auraient laissé faire voire encouragé les casseurs.

Qu’en est-il des troubles ailleurs en France ?

Des manifestations ont été organisées dans tout le pays. Des barrages routiers ont été mis en place pour ralentir la circulation. Certains péages autoroutiers ont été investis pour laisser passer les véhicules.

Il y a eu plusieurs affrontements mineurs. Au total, 130 arrestations ont été effectuées. Les manifestations et les violences ont été beaucoup moins importantes que la semaine précédente. Samedi dernier, plus de 280 000 personnes ont participé, deux personnes ont été tuées et plus de 600 blessés enregistrés.

Source :

BBC