Accueil La Newsly Room International Tirs dans l’hôpital de Chicago : le personnel médical et un policier...

Tirs dans l’hôpital de Chicago : le personnel médical et un policier parmi les victimes

171
PARTAGER
Source : Pixabay. Une fusillade dans un hôpital de Chicago a fait quatre morts.

Quatre personnes ont été tuées dans une fusillade dans un hôpital de Chicago, dont deux membres féminins du personnel, un policier et le tireur lui-même. Un porte-parole de la police a déclaré que le tireur était décédé des suites d’un échange de coups de feu. Cependant, il aurait également pu se suicider.

Un second officier a évité les blessures après qu’une balle tirée dans sa direction s’est logée dans son arme. Les responsables ont indiqué que le tireur avait apparemment pris pour cible une femme avec laquelle il était en couple. L’hôpital a perdu une femme médecin et une assistante en pharmacie.

Qu’est-il arrivé ?

L’incident s’est produit lundi à l’hôpital Mercy de Chicago. La police a expliqué que cela avait commencé à la suite d’une dispute sur le parking entre des personnes qui se connaissaient. Le tireur a d’abord tiré sur la femme qu’il connaissait apparemment, puis il s’est dirigé vers l’intérieur du bâtiment, suivi de près par plusieurs agents de police.

Voici les détails de cette triste nouvelle en anglais :

D’autres coups de feu ont été tirés, probablement au hasard. L’hôpital Mercy a été rapidement évacué lors de l’incident. L’établissement hospitalier a par la suite confirmé que la police avait pu sécuriser la zone, assurant la sécurité de dizaines de patients.

Qui sont les victimes ?

Les médias américains ont nommé le médecin tué Tamara O’Neal. La police a confirmé qu’un officier nommé Samuel Jimenez était décédé des suites de ses blessures à l’hôpital. Le chef de la police a déclaré que les policiers ont répondu présent pour sauver de nombreuses vies.

Une femme sortant de l’ascenseur a aussi été visé. L’officier qui a été touché par balle mais qui a échappé à sa blessure lors de l’incident a partagé les images d’une balle dans le flanc de son arme.

Source :

BBC