Accueil Le saviez-vous? Un prêtre français se suicide après des accusations d’abus sexuels

Un prêtre français se suicide après des accusations d’abus sexuels

285
PARTAGER
Source : Pixabay. Un prêtre accusé d'agression sexuelle se suicide.

Les personnes en contact régulier avec de mineurs se trouvent aujourd’hui dans une situation très complexe. En effet, de nombreuses affaires d’abus sexuels à l’encontre d’enfants ou d’adolescents font surface ces derniers temps. Il n’y a pas qu’aux États-Unis que ce genre de choses arrive. En effet, la France est également confrontée à ce type de problèmes.

La dernière en date concernant un prêtre français dans le centre-ville de Gien. Pierre-Yves Fumery s’est en outre suicidé dans son église après avoir été accusé d’abus sexuels. Les autorités catholiques ont expliqué qu’il s’est pendu dans son presbytère de Gien.

Des enquêtes ont été menées par la police

La semaine dernière, il avait été interrogé par la police, mais sans inculpation, à la suite d’allégations d’agression sexuelle sur un mineur de moins de 15 ans. Le père Fumery, âgé de 38 ans, était le deuxième prêtre français en un mois à se suicider après des allégations d’abus.

Voici une vidéo parlant de cette affaire de suicide :

L’évêque d’Orléans, monseigneur Jacques Blaquart, a déclaré que c’était un moment de souffrance et une épreuve tragique. Il a ajouté que certains des paroissiens du père Fumery s’étaient plaints de son comportement inapproprié à l’égard de mineurs de 13 à 15 ans. Il a notamment cité l’exemple d’une fille qu’il a prise dans ses bras et ramenée à la maison plusieurs fois.

Les dispositions prises par les autorités catholiques

Le diocèse n’estimait pas que les allégations méritent d’être signalées à la police. D’ailleurs, il aurait déjà demandé au père Fumery de prendre un congé. L’évêque a déclaré qu’il était rentré de sa pause, mais il n’avait pas encore repris ses fonctions.

Né à Orléans, le père Fumery a été ordonné prêtre en 2014 après des études de droit. Il a rejoint la paroisse de Gien fin 2017. Lors d’un autre incident survenu le 19 septembre, Jean-Baptiste Sèbe, également âgé de 38 ans, s’est pendu dans son église à Rouen.

Source :

BBC