Accueil La Newsly Room Nordahl Lelandais soupçonné d’agression sexuelle sur une petite cousine de 7 ans

Nordahl Lelandais soupçonné d’agression sexuelle sur une petite cousine de 7 ans

464
PARTAGER
Source : Alexas_Fotos - Pixabay

Le tueur de Maëlys est parfois relié à plusieurs autres affaires de disparitions restées sans réponse. La dernière information en date concerne une vidéo retrouvée, prouvant une agression sexuelle sur une petite fille de 7 ans. Cette dernière est la petite cousine de Nordahl Lelandais.

Soupçonné d’agression sexuelle sur un mineur

Les téléphones de Nordahl Lelandais constituent de véritables « fils conducteurs » sur la vie de l’ancien maître-chien. Une cellule, nommée Ariane, a même été ouverte pour tenter de retracer le parcours de l’homme, des années en arrière. Cela permettrait de savoir si Nordahl Lelandais est impliqué dans d’autres affaires criminelles.

Source : iAmMrRob – Pixabay

Des doutes concernant la pédophilie du tueur sont émis depuis plusieurs mois. En effet, il avait été découvert qu’après l’enlèvement de Maëlys Nordahl Lelandais était allé consulter des sites pédopornographiques. Les derniers éléments le rattachent à une agression sexuelle commise sur sa petite cousine de 7 ans. L’hypothèse de la pédophilie se renforce.

Des attouchements sur la fille de sa cousine

La cellule Ariane a débusqué de nouveaux éléments, sous la forme d’une vidéo. Les enquêteurs analysaient les appareils sur lesquels Nordahl Lelandais consultait de la pédopornographie. Les chercheurs ont ainsi trouvé une petite vidéo sur laquelle on voit sa petite cousine de 7 ans subir des « caresses interdites ». On y voit une main aux gestes déplacés qui pourrait être celle du suspect.

Source : AlexVan – Pixabay

Les faits se seraient potentiellement produits peu de temps avant le meurtre de Maëlys. En effet, la petite fille avait séjourné quelques jours dans la famille Lelandais. La petite cousine a été identifiée rapidement, tout comme les lieux sur lesquels la vidéo a été tournée. Il s’agit de la maison dans laquelle vivait Nordahl avec ses parents.

Cette affaire relance l’hypothèse selon laquelle le tueur aurait fait subir des attouchements sexuels à la petite Maëlys, mais l’autopsie n’a pas permis de révéler la trace d’un potentiel viol ou d’attouchements.

Source :

Le Parisien