Accueil Business 300 000 exemplaires écoulés pour le premier jour de vente de l’album...

300 000 exemplaires écoulés pour le premier jour de vente de l’album posthume de Johnny Hallyday

256
Source : Pixabay. L'album posthume de Johnny Hallyday a été vendu à plus de 300 000 exemplaires.

Johnny Hallyday, le rockeur français, a une fois de plus prouvé qu’il était encore très populaire. En effet, la sortie de son album posthume a été très attendue par les fans. Le premier jour de vente a d’ailleurs été un succès. Plus de 300 000 exemplaires ont été écoulés.

Les fans de Johnny, décédé en décembre dernier à l’âge de 74 ans, ont fait la queue devant les magasins de disque pour avoir l’album lors de sa mise en vente vendredi à minuit.

Un autre succès pour Johnny

Warner, son label, a déclaré que le chiffre d’affaires n’incluait pas les téléchargements à partir de plateformes de streaming. L’album intitulé Mon pays c’est l’amour devrait devenir l’un des plus grands succès de Johnny Hallyday, qui a vendu 110 millions de disques au cours de ses 60 ans de carrière.

Voici les détails de cette nouvelle :

La sortie de ce nouvel album a été retardée de plusieurs mois en raison des querelles de succession entre ses deux enfants illégitimes, David Hallyday et Laura Smet, et sa quatrième et dernière épouse, Laeticia, âgée de 43 ans. Le chanteur a tout laissé à Laeticia et leurs deux filles adoptives, Joy et Jade. Il n’a rien donné à ses deux enfants naturels issus de relations antérieures.

Le problème d’héritage

Les deux parties se disputent devant les tribunaux depuis la mort du chanteur suite à un cancer du poumon. Laura Smet et David Hallyday ont également engagé une action en justice pour exiger le droit de superviser la production du nouvel album composé de dix chansons.

Malheureusement, le tribunal a rejeté leur plainte et ce fut Laeticia qui a pris le contrôle du dossier. Vendredi, elle a déclaré qu’elle essayait de trouver une solution avec les deux enfants de Johnny. Elle a expliqué que c’était compliqué, car il y a eu beaucoup de haine, de mépris, d’humiliation et de mensonges.

Source :

Telegraph