Accueil La Newsly Room International Attaque en Crimée : une fusillade dans une université a fait 19...

Attaque en Crimée : une fusillade dans une université a fait 19 morts

372
PARTAGER
Source : Pixabay. Une fusillade en Crimée a fait 19 morts.

Au moins 19 personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées lors d’une fusillade dans une université de la Crimée annexée par la Russie. Un étudiant de 18 ans a traversé le collège technique de Kertch, tirant sur des camarades avant de se tuer. Des responsables et des témoins ont également parlé d’une explosion.

La Russie a saisi la Crimée d’Ukraine en 2014 dans un geste condamné par de nombreuses puissances occidentales. L’annexion a marqué le début d’un conflit qui continue à ce jour et qui touche les rebelles soutenus par la Russie dans l’est de l’Ukraine.

Que s’est-il passé dans cet établissement ?

Le responsable présumé, Vladislav Roslyakov, aurait couru au sein de l’établissement tout en tirant. Il s’est ensuite mis une balle dans la tête, a déclaré la commission d’enquête russe. Selon des responsables, les premiers examens ont révélé que toutes les victimes ont été tuées des suites de blessures par balle, mais certains rapports font état de blessures causées par des éclats d’obus.

Voici les détails de cette affaire en anglais :

Peu de temps après l’annonce d’une explosion, les enquêteurs ont publié une déclaration selon laquelle un engin explosif contenant des objets métalliques aurait explosé dans la cantine de l’école. De nombreux témoins affirment avoir entendu une ou plusieurs explosions.

 Ce que les autorités savent du tireur présumé

Les enquêtes sont encore en train de se poursuivre et les motivations précises du tireur restent obscures. Mais il y a des suggestions selon lesquelles l’étudiant de quatrième année avait développé une attitude hostile envers l’université.

Un ami du tireur présumé a déclaré que Roslyakov détestait beaucoup l’école. D’ailleurs, il aurait même parlé de vengeance contre ses professeurs. Il était en possession d’un permis d’arme depuis octobre. Ses camarades de classe disent également qu’il était autonome, ne communiquait presque avec personne et avait depuis longtemps cessé d’utiliser les réseaux sociaux.

Source :

BBC