Accueil La Newsly Room Géopolitique Google : les affirmations de Trump seraient fausses

Google : les affirmations de Trump seraient fausses

26
PARTAGER
Source : Pixabay. Google répond aux allégations de Donald Trump.

Google a contesté les affirmations du président américain Donald Trump. Ce dernier a en effet indiqué que le leader des moteurs de recherche n’a pas fait la promotion de son discours sur l’état de l’Union. Donald Trump a publié une vidéo sur Twitter, indiquant que Google l’aurait pénalisé.

La société américaine a donné sa réponse après ces déclarations. Google a en outre expliqué que ce discours avait été présenté au Congrès et qu’il ne s’agissait donc pas d’un discours sur l’état de l’Union. Un haut responsable de Google a déclaré que les revendications de Donald Trump n’étaient pas vraies.

Trump a publié des preuves sur Twitter

Le tweet du président américain, qui a été vu trois millions de fois, contenait des liens vers une vidéo présentant une série de captures d’écran des pages d’accueil de Google, de janvier 2012 à février 2018. Il a ajouté un message indiquant que pendant des années Google a promu le discours du président Obama sur sa page d’accueil. Mais depuis son arrivée au pouvoir cela s’est arrêté, a ajouté Trump.

Voici une vidéo en anglais concernant les allégations de Trump :

Dans un communiqué, Google a déclaré que le 30 janvier 2018 ses techniciens auraient mis en évidence les contenus liés à l’état de l’Union sur sa page d’accueil.

Trump continue d’attaquer Google

C’est la deuxième fois cette semaine que Donald Trump a accusé Google de parti pris contre lui. Mardi, il a critiqué Google pour avoir truqué les résultats de recherche pour le terme « news Trump ». D’ailleurs, il a proféré des menaces à l’encontre des grandes entreprises du web.

Son dernier tweet a fait l’objet d’un examen minutieux sur Twitter. Selon un porte-parole de Google, les affirmations du président américain seraient fausses. Il a notamment établi un lien avec un article de Buzzfeed qui soulignerait des incohérences entre les captures d’écran de la vidéo de Donald Trump et celles capturées à partir des archives web.

Source :

BBC