Accueil Le saviez-vous? Du nouveau du côté des applis de rencontre

Du nouveau du côté des applis de rencontre

27
PARTAGER

Faire des rencontres est aujourd’hui un jeu d’enfant ? C’est ce que semble faire penser les différentes applications qui existent de nos jours et les récentes études qui les ont prises comme sujet.
Il semble parfois vertigineux de penser qu’il y a à peine 100 ans on se mariait généralement avec un(e) voisin(e) ou quelqu’un rencontré(e) sur les bancs de l’école, qu’on restait mariés toute la vie puisque le divorce n’était pas vraiment une option et tout cela, avant 25 ans bien sûr.

Il est amusant également de voir que les préoccupations sont les mêmes depuis des millénaires : rencontrer l’amour. Seulement, les méthodes et les règles ont changé. En 2018, on peut trouver l’amour de sa vie en ligne. Plus besoin d’écumer les bars, de scruter tous / toutes les étudiant(e)s de son université, on se retrouve avec des centaines de choix à portée de clic. Ce choix immense rend-il plus difficile l’élection de “the one” ? Peut-être, mais il est aussi plus facile de trouver chaussure à son pied quand on peut rencontrer tous les célibataires de sa ville. Les articles et sondages s’accordent tout de même sur le fait que les applications de rencontres sont une bénédiction, notamment pour les personnes isolées et timides qui ont du mal à rencontrer des gens.

Sondages, articles de presse, cinéma… Les applications de rencontre semblent avoir pris le contrôle de notre monde actuel. Si autrefois rencontrer quelqu’un en ligne était synonyme de honte et était souvent caché, en 2018 c’est pratique courante.

Les applis : une source de savoir sur le dating

On connaît tous l’idée générale que les hommes se bonifient avec l’âge alors que les femmes de plus de trente ne sont plus désirables. Cette affirmation, ou croyance populaire n’est pas forcément aidée par le cinéma et Hollywood. Des articles sortent récemment l’écart d’âge impressionnant entre deux personnes censées jouer un couple du même âge dans certains films. On retrouve en effet souvent les mêmes schémas : une femme jeune – voir en fin d’adolescence, et un homme plus mur, presque la quarantaine passée. On pensera par exemple à “Autumn In New York” avec un Richard Gere de 51 et une Winona Ryder de 29 ans. On peut également parler de la série How I Met Your Mother où Barney Stinson, le Don Juan du petit groupe new-yorkais refuse de sortir avec des femmes de plus de 30 ans.

Alors : lubie d’Hollywood ou réalité ? Ces jugements semblent être confirmés dans la vraie vie, puisque d’après une étude récente sortie durant l’été 2018, les femmes et les hommes ne seraient pas sur un pied d’égalité en matière d’âge sur les applis de rencontre. En effet, les femmes seraient les plus recherchées et matchées à 18 ans, alors qu’elle sont même encore adolescentes, puis à partir de cet âge-là, leur “désirabilité” décroîtrait jusque 65 ans. Pour les hommes cependant, on observe l’effet inverse : leur niveau de désirabilité le plus haut est atteint vers les 50 ans. Il en va de même sur les études et les qualifications puisque celles-ci sont parfois renseignées sur les profils d’application. Il semblerait alors que les femmes soient plus sensibles à l’éducation (un haut degré d’étude) chez les hommes que les hommes chez les femmes. Des femmes trop qualifiées seraient même délaissées face à des femmes moins qualifiées.
Une étude mise en lumière grâce aux applis de rencontre, qui permettent toujours et encore de tirer des conclusions sur différents phénomènes sociaux. Mais qu’en est-il des applications en soi ?

Les applis de plus en plus assumées

via GIPHY

En août 2018, la journaliste Kasandra Brabaw écrivait un article dans le magazine en ligne trendy “Refinery 29” intitulé “It’s 2018, so why are people still lying about meeting online?” (“nous sommes en 2018, alors pourquoi les gens continuent à mentir sur le fait qu’ils se sont rencontrés en ligne ?”).  Dans cet article la journaliste s’exprimait sur le fait que 89% de ses connaissances s’étaient rencontrées en ligne, via des applications et l’assumaient (plus ou moins). Pourquoi aujourd’hui, alors que tellement de personnes utilisent des applications de rencontre faudrait-il se cacher ?
D’après Kasandra Brabaw, il s’agit de connaître son audience. En dévoilant qu’on utilise une application en ligne pour rencontrer l’âme soeur, on s’expose à un potentiel jugement de la part de la personne en face. Trouve-t-elle ça ridicule ? Désespéré ? D’après les chiffres, il y a à peine 10 ans, en 2015, 30% des américains pensaient en effet que l’utilisation d’internet pour trouver l’âme soeur était une attitude désespérée. Mais les mentalités changent.

Tout le monde s’y met

Aujourd’hui, il va sans dire que l’utilisation d’applications de rencontre pour rencontrer l’âme soeur est rentrée dans les moeurs. Si en 2005, 44% des américains se disaient d’accord sur le fait que les sites de rencontres étaient un bon moyen de rencontrer des gens, aujourd’hui ils sont plus de 59% à approuver. Bien loin le temps du jugement et d’une utilisation marginale, en 2018 le “online dating” est monnaie courante. Cela se voit également au niveau de l’âge et les chiffres parlent d’eux-même. En 2013, 10% de la tranche d’âge 18-24 ans avait déjà utilisé une application de rencontre. Deux ans après, en 2015, le chiffre monte à 27%. Un score impressionnant pour les jeunes gens qui ont pourtant l’occasion de faire de multiples rencontres entre l’école et les bancs de la fac. Mais les chiffres ont également doublé pour la tranche d’âge des 45-54 ans (passant de 8% à 13%) ou chez les 55-64 ans (passant de 6 à 12%). Bref, de 18 à 64 ans, l’espoir reste le même : trouver chaussure à son pied et être heureux. Il n’y a plus de limites d’âge, plus de restriction et de privilèges. Tout le monde ayant accès à un smartphone peut se lancer dans le grand jeu du dating online pour la recherche de “The One“.

La séduction 3.0

Elevés et choyés par les Disney et les contes de fées, bercés par les comédies romantiques pendant toute l’adolescence, beaucoup de gens rêvent encore d’une rencontre magique digne des plus grands scénarios hollywoodiens : elle est à la Poste, elle fait tomber son stylo, il est derrière elle, il ramasse le stylo, elle se retourne, ils tombent amoureux. Même si ce genre de rencontre relève en effet de la fantaisie cinématographique et fait une belle histoire à raconter – qui serait ensuite ponctuée d’un “oh, c’est mignon !”, ces scénarios sont en réalité très rares. Les applications de rencontre telles que Badoo permettent en revanche de croiser le chemin de personnes que nous n’aurions pas rencontrées dans la vraie vie. Il ne travaille pas avec vous, elle ne fréquente pas votre groupe d’amis, il n’ira jamais à la Poste où vous allez et ne vous ramassera pas votre stylo, et pourtant, pourtant… entre vous, c’est l’étincelle. Ne pas vous rencontrer aurait été fort dommage et on vit à une époque où la séduction et les rencontres ont pris un nouvel envol. En 2015, 5% des américains mariés ou en relation très sérieuse disaient avoir rencontré leur partenaire sur un site de rencontre. Un résultat impressionnant qui montre l’évolution constante de cette nouvelle pratique. Alors pourquoi ne pas en profiter ?

Trouver l’amour en ligne : quand même les films et les séries s’y mettent

via GIPHY

Le “online dating” comme on le nomme dans les pays anglo-saxons s’est également démocratisé en rentrant dans la culture populaire. Si autrefois, les films ne présentaient que des histoires d’amour classiques (et parfois irréelles) : ils sont meilleurs amis et tombent amoureux, ils se sont vus une fois et ça a été le coup de foudre etc… Durant ces dernières années, Hollywood a décidé d’ancrer la romance 2.0 dans les annales cinématographiques. On trouve aujourd’hui de nombreux films où les personnages se rencontrent sur une application de rencontre. On pensera par exemple au film Nerve (sorti en 2016) qui met en scène Vee et Ian, tous les deux jouant à un jeu en ligne qui leur permet de se rencontrer et de répondre tous les deux à différents défis. Dans Two Night Stands (2014), Megan broie du noir après une rupture sentimentale et sa meilleure amie lui propose de s’inscrire sur une application pour une aventure d’un soir afin de s’amuser un peu. Mais ce qui devait n’être qu’une simple affaire de quelques heures se transforme en deux nuits consécutives. Bloquée par la neige, elle se trouve en effet obligée de rester chez Alec son (peut-être futur) prince charmant (?). Enfin, dans le monde des séries, on pensera à Sheldon Cooper, le geek préféré de toute une génération dans The Big Bang Theory (2007) qui se retrouve “piégé” par ses amis l’ayant inscrit sur un site de rencontre. Le site lui trouve alors son “match” parfait : Amy. Début d’une grande romance pour quelqu’un qui était à la base réticent à toute forme de relation.

Le monde a changé et la société également. Les applications de rencontre ne sont que l’adaptation du dating à notre monde actuel, une évolution à célébrer.