Accueil La Newsly Room Géopolitique Le président américain a averti Google, Facebook et Twitter

Le président américain a averti Google, Facebook et Twitter

344
PARTAGER
Source : Wikipedia. Donald Trump met en garde Google, Facebook et Twitter.

Le président américain, Donald Trump, a prévenu Google, Twitter et Facebook qu’il pourrait prendre des mesures drastiques à leur encontre. Les raisons de ces menaces concerneraient la partialité de ces plateformes. Il a déclaré qu’ils devaient être très prudents, après avoir accusé plus tôt Google d’avoir truqué les résultats de la recherche pour l’expression « nouvelles Trump ».

Un responsable du gouvernement a indiqué que les autorités allaient examiner la question de la réglementation. Google a répondu en expliquant que le moteur de recherche ne privilégie aucune idéologique politique. S’adressant à des journalistes à la Maison Blanche, M. Trump a affirmé que Google avait pris position.

Ces plateformes doivent faire très attention

Outre Google, Donald Trump a aussi averti Facebook et Twitter. Il a indiqué que ces sites devraient faire très attention, car ils n’ont pas le droit de faire ça. Il n’a cependant donné aucun détail sur les mesures qu’il pourrait prendre.

Ci-dessous les détails de cette annonce en anglais :

Par ailleurs, le principal conseiller de M. Trump, Larry Kudlow, a déclaré que l’administration est en train d’examiner si ces plateformes devraient être réglementées. Les analystes affirment que ces déclarations n’ont pas lieu d’être. Certains ont cependant affirmé que les tentatives visant à modifier les résultats des moteurs de recherche pourraient violer le premier amendement.

Des actualités trop négatives

L’administration de Trump pourrait compliquer la tâche de Google en examinant sa position sur le marché. Dans un précédent tweet, Donald Trump a accusé Google d’accorder plus d’importance à des actualités négatives.

Il a déclaré que la plupart des articles parus sur la page de résultats étaient négatifs et que les reportages plus pertinents étaient supprimés. La semaine dernière, il a affirmé que les médias sociaux discriminaient totalement les voix républicaines. Google a toutefois nié avoir utilisé des points de vue politiques pour façonner ses résultats de recherche.

Source :

BBC