Accueil La Newsly Room Santé La moitié du corps de cette fillette de 4 ans est recouverte...

La moitié du corps de cette fillette de 4 ans est recouverte de poils

1004
PARTAGER
YouTube - Brut

C’est dans un petit village en Irak que vit une petite fille pas tout à fait comme les autres. Elle s’appelle Haroua et souffre d’une maladie particulièrement handicapante. En effet, elle est recouverte de poils à cause d’un grain de beauté géant. Ce qui rend son apparence très spéciale.

Une maladie rare

Haroua est une petite fille comme les autres. Ou presque. Du haut de ses 4 ans, la fillette est malade. Pour l’instant, sa maladie est bénigne, mais elle est tellement visible que sa vie est difficile. En effet, elle a un imposant grain de beauté sur le corps. Elle est née avec. Mais ce dernier ne cesse de grossir, à tel point qu’aujourd’hui, il recouvre la majeure partie de son corps.

YouTube – Brut / L’enfant n’a que 4 ans et souffre d’une maladie de peau.

Pourtant, Haroua a tout d’une enfant normale. Ses parents doivent malheureusement l’empêcher de sortir, comme l’explique notamment son grand frère : « C’est une enfant classique, elle est comme tout le monde. Elle sort dehors et joue normalement avec ses frères mais quand elle quitte la maison, nos voisins se moquent d’elle. » Elle ne peut donc même pas aller à l’école.

Une vie compliquée

Cette tâche envahit son corps et est recouverte de poils. Visuellement, Haoura est donc loin de ressembler à une petite fille comme les autres. Cette tâche risque un jour de se transformer en mélanome, donc en cancer. Il faudrait une greffe de peau et un traitement au laser pour qu’elle espère guérir.

YouTube – Brut / Il existe un traitement mais il est trop coûteux pour sa famille.

Malheureusement, il est impossible de la faire soigner en Irak comme l’explique sa maman : « Ça la gratte. Nous voulons demander à un dermatologue un traitement de base contre les démangeaisons… Mais nous ne pouvons pas nous le permettre. » La famille n’a pas les moyens de faire soigner l’enfant, et pourtant il existe bel et bien un traitement.

L’histoire d’Haroua est très médiatisée dans le monde entier. Espérons que cela permettra à sa famille de trouver un financement pour faire soigner la fillette.