Accueil La Newsly Room Donald Trump signe un décret interdisant la séparation des parents et des...

Donald Trump signe un décret interdisant la séparation des parents et des enfants immigrés

215
PARTAGER
Source : StockSnap - Pixabay

Ces dernières semaines, la politique d’immigration de Donald Trump a énormément fait parler d’elle et notamment en mal. Retour rapide sur les faits et sur la décision surprenante et rapide du président des États-Unis.

Des enfants séparés de leurs parents

Ce qui a le plus choqué les citoyens et politiques (jusque dans les rangs de Trump), c’est la séparation forcée des enfants immigrés de leur famille.

Pour faire simple, aux États-Unis, quelqu’un entrant illégalement sur le territoire est poursuivi pénalement et incarcéré. Selon la loi, les enfants ne peuvent être maintenus en prison et sont donc confiés à l’Office de relocalisation des réfugiés (ORR)… qui les enferment dans d’autres locaux séparés.

Source : StockSnap – Pixabay

Ce traitement, considéré comme inhumain et cruel, a été critiqué dans le monde entier. Des images d’enfants en pleurs et des enregistrements de leur voix paniquée ont été partagés en masse. Les citoyens, célébrités et politiques se sont montrés indignés de cette pratique. Mardi, le chef des sénateurs démocrates, Chuck Schumer avait déclaré : « Le président continue d’utiliser ces familles séparées comme des otages ».

Des critiques qui ont été entendues par la Maison Blanche

Donald Trump ne souhaite pas remettre en cause sa réforme dure et implacable de l’immigration. Cependant, il y a tout de même eu un revirement de situation hier, le mercredi 20 juin 2018.

Source : TheDigitalArtist – Pixabay

Un décret interdisant les séparations (entre parents et enfants) a ainsi été signé. Les poursuites pénales sont maintenues pour les adultes immigrés entrant illégalement sur le territoire américain. Cependant, ils ne pourront plus être séparés de leurs enfants. Ces derniers seront donc détenus avec eux en attendant l’examen de leur dossier.

Donald Trump est cependant resté très ferme sur le sujet. Il n’y aura pas d’autres remises en cause de la politique d’immigration qu’il souhaite mener.

Source :

Sud Ouest