Accueil Le saviez-vous? Libération sous caution de Booba et Kaaris

Libération sous caution de Booba et Kaaris

129
PARTAGER
Source : Pixabay. Libération sous caution de Booba et Kaaris.

La cour d’appel a libéré les deux rappeurs français, qui ont été emprisonnés pendant trois semaines. Booba et Kaaris ont été en détention provisoire pendant trois semaines après avoir déclenché une bagarre générale à l’aéroport d’Orly. Heureusement, ils ont été libérés sous caution avant leur procès le mois prochain.

Voici les détails de cette nouvelle :

L’altercation au début du mois d’août à l’aéroport parisien a provoqué la fermeture du terminal. D’ailleurs, les passagers en voyant cette bagarre se sont tous précipités vers les autorités. D’autres ont pris les vidéos des deux stars françaises en train de se battre avec leur smartphone. Leur affrontement a d’ailleurs causé la détérioration de certains stands.

Des vols retardés suite à la bagarre

Le terminal de l’aéroport a été temporairement fermé en raison de la bagarre et certains vols ont même été retardés. Les autorités ont déclaré que des milliers d’euros de dégâts avaient été causés. Les deux rappeurs, qui ont déjà collaboré dans le passé, mais sont devenus des ennemis, avaient prévu de se rendre à Barcelone.

Ci-dessous la vidéo relayant cette bagarre :

Ils ont déclaré qu’ils ne savaient pas qu’ils allaient prendre le même avion. Ils ont été arrêtés et mis en détention provisoire avec huit autres personnes de leur entourage. Selon les représentants des deux rappeurs, la détention jusqu’à la date du procès prévu le 6 septembre était trop extrême.

Une victoire pour les avocats des rappeurs

Les deux hommes ont été placés dans des cellules différentes. Booba, 41 ans, de son vrai nom Élie Yaffa, a été envoyé dans la tristement célèbre prison de Fleury-Mérogis, au sud de Paris. C’est d’ailleurs la plus grande prison d’Europe.

Quant à Kaaris, 38 ans, de son vrai nom Okou Gnakouri, il a été envoyé à Fresnes. Après la publication de photos de Kaaris en prison sur les réseaux sociaux, une enquête a été ouverte et les recherches ont abouti à la confiscation de plusieurs téléphones. Les rappeurs ont exprimé leurs regrets et ont promis d’adopter une attitude irréprochable à l’avenir.

Source :

TheGuardian