Accueil La Newsly Room Politique Le procès de Michael Cohen : Trump accusé par son ancien avocat

Le procès de Michael Cohen : Trump accusé par son ancien avocat

88
PARTAGER
Source : Wikimedia Commons. L'ancien avocat de Donald Trump l'accuse d'avoir fait des pratiques illégales lors des élections.

L’ancien avocat du président américain, Michael Cohen, a plaidé coupable devant un tribunal de New York pour avoir violé la loi sur le financement des campagnes électorales. Il a affirmé l’avoir fait sous la direction du candidat républicain, dans le but d’influencer les élections. Il s’agit de l’argent versé aux amantes présumées de Donald Trump. Ce dernier n’a fait aucun commentaire à ce sujet. M. Trump a admis avoir réglé sa dette lorsque Cohen a payé l’une de ces femmes en mai.

Cohen, 51 ans, a reconnu mardi huit chefs d’accusation, y compris des fraudes fiscales et bancaires. L’ancien avocat de Trump a accepté un accord avec le procureur chargé de cette affaire. Au lieu d’une peine d’emprisonnement de 65 ans, celle-ci sera seulement de 5 ans et trois mois.

Le déroulement du procès

Se référant clairement à Donald Trump, Cohen a déclaré qu’il avait reçu des ordres de la part d’un candidat pour enfreindre les lois électorales. Cohen a plaidé coupable aux accusations de fraudes fiscales et fausses déclarations.

Ci-dessous une vidéo en anglais relatant cette affaire :

La condamnation a été fixée au 12 décembre et il a été libéré sous caution. L’ancien avocat du président américain a tremblé lors de son interrogatoire. Lorsque le juge lui a demandé s’il avait bu de l’alcool avant de plaider coupable, il a dit qu’il n’avait pris qu’un verre de Glenlivet, un single malt âgé de 12 ans la veille.

Payer les amantes de Trump pour leur silence

La star du porno Stormy Daniels a confirmé avoir été payée 130 000 dollars par Cohen quelques jours seulement avant les élections de 2016 pour son silence. Cohen a également enregistré une conversation avec M. Trump deux mois avant le scrutin.

Durant cet échange, ils ont discuté du prix du silence de l’ancienne mannequin de Playboy, Karen McDougal. Cette dernière a affirmé avoir eu une liaison avec M. Trump. Les paiements non divulgués pour étouffer des histoires embarrassantes sur un candidat politique peuvent être considérés comme une violation des lois américaines, mais surtout de la morale.

Source :

BBC