Accueil La Newsly Room Economie Le marché des crypto-devises se développe en Turquie après la chute de...

Le marché des crypto-devises se développe en Turquie après la chute de la valeur de la livre

156
PARTAGER

L’univers des crypto-monnaies connaît un véritable bouleversement ces dernières années. Si dans d’autres pays on assiste à une baisse du volume des transactions en devises numériques, ce n’est pas le cas pour la Turquie.

En effet, la baisse de la valeur de la livre a incité les investisseurs à se tourner vers les crypto-monnaies. Le cours de la devise nationale turque a connu une diminution de près de 20 % par rapport au dollar en quelques jours. Pour les investisseurs, le fait de suivre l’évolution du marché est essentiel. D’ailleurs, sur BitcoinMatin.fr, il est tout à fait possible de trouver les meilleures informations afin d’investir efficacement.

Les crypto-monnaies, un investissement plus intéressant

Malgré la baisse des prix des devises numériques, les investisseurs turcs trouvent ces actifs encore plus rentables. Le cours de la livre a fortement diminué. 7 livres valent aujourd’hui un dollar contre 5 le 9 août dernier.

Le cours du Bitcoin dépend de plusieurs paramètres, dont les réglementations et les répressions des gouvernements. Pour investir efficacement dans les crypto-devises, il est essentiel de suivre l’évolution du marché et les actualités. BitcoinMatin est une référence dans le domaine. Ce média relaie toutes les actualités des crypto-monnaies en temps réel. C’est le meilleur moyen pour connaître les informations nécessaires sur les devises numériques.

Les Turcs privilégient le Bitcoin à la livre

Les plateformes d’échanges de crypto-devises turques ont affiché une hausse importante de leur volume. Parmi les leaders dans le secteur en Turquie, il y a notamment Koinim qui a enregistré une hausse de 63 % du volume de ses échanges.

LocalBitcoin, une plateforme d’échange dédiée aux particuliers, a cependant affiché une grande stabilité. Cette situation est liée au fait que les banques turques travaillent encore avec les commerçants locaux. De plus, les Turcs n’ont pas besoin de passer par des intermédiaires pour acquérir des devises numériques.