Accueil La Newsly Room Wisconsin : mordue légèrement par son chiot, elle décède deux jours plus...

Wisconsin : mordue légèrement par son chiot, elle décède deux jours plus tard

694
PARTAGER
Source : ElvisClooth - Pixabay

Une Américaine du Wisconsin est morte en deux jours seulement, après avoir été mordue par son petit chiot. Elle est la deuxième victime de ce type d’infection en moins de deux mois, bien que cette dernière soit reconnue comme étant extrêmement rare. L’infection est provoquée par une bactérie présente, principalement, dans la salive des chiens.

Des symptômes d’état grippal ayant entraîné la mort

Jouant avec son petit chiot récemment adopté, Sharon Larson s’est faite légèrement mordre par ce dernier. Rapidement, elle a commencé à ressentir des symptômes d’état grippal. Reçue par son médecin, Sharon Larson s’est fait prescrire des antibiotiques.

Source : moshehar – Pixabay

Malheureusement, son corps n’a pas réagi aux médicaments et son état s’est très rapidement dégradé. Elle est finalement morte deux jours après la petite morsure initiale et complètement accidentelle.

La Capnocytophaga canimorsus mise en cause

Il est très probable que Sharon Larson ait été infectée par la Capnocytophaga canimorsus, une bactérie qui se trouve dans la salive des chiens, même de ceux qui ne sont pas malades. Dans 60 % des cas, la Capnocytophaga canimorsus se transmet par une morsure. Dans 30 % des cas, elle se transmet par une coupure ou le léchage d’une égratignure déjà existante et mal cicatrisée.

La bactérie est, normalement, très rare. Cependant, il est toujours conseillé de désinfecter immédiatement une plaie causée par un chien ou un chat (ces derniers transportant beaucoup de bactéries dans leur salive et sur leurs dents).

Source : Free-Photos – Pixabay

Fin juin dernier, un homme (habitant également dans le Wisconsin) avait été infecté par la Capnocytophaga canimorsus. Cette bactérie avait envahi son organisme après qu’il ait été léché par un chien. Cette dernière s’était répandue extrêmement vite et a fait se provoquer de nombreux caillots de sang dans les mains et les jambes. Afin de le sauver, les chirurgiens avaient dû l’amputer de ses deux mains et de ses deux jambes.

Source :

France Soir