Accueil La Newsly Room Un an et neuf mois de prison ferme pour l’abattage d’un chien...

Un an et neuf mois de prison ferme pour l’abattage d’un chien au couteau

513
PARTAGER
Source : akiragiulia - Pixabay

Les deux hommes accusés d’avoir éviscéré un chien au couteau ont été jugés en ce début de semaine. Chacun a écopé respectivement d’un an et neuf mois de prison ferme. Ce chien avait été retrouvé mort au début du mois de mai.

Interdiction définitive de posséder un animal

Les deux hommes écroués (38 et 47 ans) sont tous les deux pères de 4 enfants. Le premier devra purger une peine d’un an de prison ferme, tandis que le deuxième se voit administrer une peine de 9 mois de prison ferme. Ils sont déjà maintenus en détention et n’auront plus jamais le droit de détenir un animal de compagnie.

Source : ulleo – Pixabay

D’après les éléments de l’enquête, les deux hommes ont emporté le chien d’un couple d’amis qui ne souhaitaient plus s’en occuper. Le couple savait que ces derniers allaient probablement tuer l’animal. Le seul ayant reconnu les faits (le premier homme) s’est défendu en admettant avoir été sous l’emprise d’alcool et de drogues lors du coup de grâce.

La propriétaire également condamnée et mise à l’épreuve

Les propriétaires du chien ont également été poursuivis pour « complicité de sévices ». Par ailleurs, l’autopsie réalisée sur le chien a permis de mettre en lumière le mauvais traitement que lui faisaient subir ses maîtres. En effet, le chien ne pesait que 37 kilos, alors que sa race (cane corso) était censée faire de lui un animal massif et robuste, pouvant atteindre jusqu’à 65 kilos.

Source : Winsker – Pixabay : voici un chiot de la race cane corso

En plus de cela, le chien a été retrouvé avec un œil crevé. Pour expliquer son état de dénutrition, ses propriétaires ont déclaré le nourrir parfois avec des tartines de Nutella. Le couple s’était rendu compte qu’il n’était plus en mesure de s’occuper d’un tel molosse et désirait s’en séparer. Le compagnon a été relaxé tandis que la propriétaire a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve.

Source :

BFMTV