Accueil La Newsly Room En Allemagne, une mère condamnée pour avoir prostitué son fils

En Allemagne, une mère condamnée pour avoir prostitué son fils

578
PARTAGER
Source : Free-Photos - Pixabay

La semaine dernière, une Allemande a été condamnée à 12 ans et demi de prison ferme pour avoir prostitué son fils avec l’aide de son conjoint. Ce dernier est d’ailleurs un pédophile récidiviste. Lui aussi a été condamné à 12 ans de prison, accompagnés de mesures de rétention de sûreté pour retarder au maximum sa libération.

Motivée par l’argent, elle encourageait les sévices

Pendant près de deux ans (2015-2017) la mère, âgée de 48 ans, et le beau-père, âgé de 39 ans, ont proposé à des hommes d’abuser du fils de cette première contre de l’argent. Le couple trouvait ses clients via le Darknet. Aujourd’hui, le garçon a 10 ans, mais à l’époque il en avait 7.

Source : StockSnap – Pixabay

L’avocat de la mère a d’abord avancé le fait que cette dernière avait prostitué son fils, car elle était dépendante (affectivement) de son conjoint. Cette hypothèse a été rejetée puisqu’il a été avancé que l’accusée faisait également cela pour l’argent et les avantages financiers que la prostitution de son fils pouvaient lui apporter. Elle aurait également abusé d’une jeune fille dont elle s’occupait ponctuellement.

Placé en famille d’accueil, l’enfant va « bien, malgré les circonstances »

Peu d’informations concernant la victime ont circulé. On sait juste qu’il a été placé dans une famille d’accueil et qu’il va bien malgré ce qui a pu lui arriver. Le couple devra lui verser, sur un compte, 30 000 euros de dommages et intérêts.

Source : WikimediaImages – Pixabay

C’est une dénonciation anonyme qui avait poussé la police à s’intéresser à cette famille. Avec les aveux du beau-père, il a été possible de retrouver plusieurs clients. Ainsi, en plus du couple, quatre autres personnes ont été jugées. Les peines vont de 8 à 10 ans de prison ferme. L’un d’eux, un Espagnol de 33 ans, a été puni de 10 ans de prison pour avoir violé l’enfant à plusieurs reprises, en échange de la coquette somme de 10 000 euros.

Source :

20 Minutes