Accueil La Newsly Room Certains Américains lavent et réutilisent leurs préservatifs usagés

Certains Américains lavent et réutilisent leurs préservatifs usagés

228
PARTAGER
Source : kerryank - Pixabay

Le préservatif est vendu comme une protection efficace à usage unique. Tout le monde est censé connaître cette information et, pourtant, certains hommes aux États-Unis ont tendance à laver leurs préservatifs pour pouvoir les réutiliser. Ce nombre serait croissant depuis ces derniers mois.

Une hausse des contractions de maladies sexuellement transmissibles

L’alerte a été donnée par un certain Centre de prévention et de contrôle des maladies sexuellement transmissibles (ou CDC) mandaté par le gouvernement américain. Dans un tweet largement relayé, ce Centre a fortement conseillé aux citoyens d’utiliser un nouveau préservatif pour chaque nouveau rapport sexuel…

Source : Astryd_MAD – Pixabay

Le latex est, en effet, une matière très fragile. Le laver et le frotter avec du savon est susceptible de l’endommager largement, d’où la nécessité de le jeter et d’en utiliser un autre pour éviter trop de risques. Lavé, il protège encore moins bien contre les maladies sexuellement transmissibles (la plus connue étant le VIH), mais il expose également à des maladies moins connues, tel que la shigellose, par exemple.

Le taux de shigellose en augmentation

La shigellose touche de plus en plus d’hommes dans les pays développés, alors que c’est une maladie qui est normalement endémique dans les régions tropicales. Cette dernière se repend notamment à cause de la pauvreté et du manque d’hygiène, mais elle s’invite aujourd’hui dans les pays occidentaux, à cause de la déliquescence des mœurs.

Ses symptômes sont variés et peuvent se manifester sous forme de fièvre, de nausées et vomissements, de douleurs abdominales, l’émission de selles sanglantes, purulentes et continues. Une personne atteinte de shigellose peut évacuer 100 fois ses selles en 24 heures. Les risques de déshydratation sont largement augmentés.

Source : sasint – Pixabay

Pour éviter de contracter cette maladie, il est largement recommandé de se laver les mains régulièrement, mais également d’éviter les rapports illégitimes et les pratiques à risque.