Accueil La Newsly Room Marseille : il tue son ex-femme en pleine rue

Marseille : il tue son ex-femme en pleine rue

377
PARTAGER
Source : Skitterphoto - Pixabay

Mardi 3 juillet, une femme a été tuée en pleine rue par son ex-conjoint. Ce dernier l’a achevée avec une arme à feu. Les faits se sont déroulés à Marseille tôt le matin. L’homme aurait ensuite retourné son arme contre lui.

Il avait été condamné pour violences conjugales

La victime, âgée de 54 ans, circulait à bord de son scooter quand elle a croisé son ex-conjoint. Ils ont brièvement échangé avant que l’homme ne sorte un pistolet 9 mm et ne lui tire 4 fois dessus. Il a ensuite retourné l’arme contre lui.

Source : janmarcust – Pixabay

La victime a été prise en charge par les marins-pompiers, mais elle est décédée un peu plus tard des suites de ses blessures. Le tireur a également été prise en charge. Il n’est pas décédé, mais son pronostic vital était engagé, aux dernières nouvelles.

L’homme avait été condamné à 18 mois de prison dont 9 avec sursis pour les violences conjugales commises sur son ex-conjointe. Il avait fait une demande d’aménagement de peine pour éviter l’incarcération. Cette dernière était en cours d’examen.

Elle bénéficiait du Téléphone grand danger

Le Téléphone grand danger est un dispositif mis en place pour la première fois en 2014. Il est proposé aux femmes susceptibles de se faire agresser par le conjoint dont elles ont été éloignées ou qui reste potentiellement dangereux. Il permet ainsi à la police d’être prévenue très rapidement. Malheureusement, ce matin-là, la victime n’avait pas activé le dispositif, ce qui fait que la police n’a pas été prévenue de l’agression et n’a pu intervenir.

Source : AJEL – Pixabay

Fin juin, une autre femme a été tuée par son ex-conjoint. Elle aussi, détentrice du Téléphone grand danger, avait prévenu les forces de l’ordre dès qu’elle avait vu ce dernier. Cependant, l’agression était allée beaucoup trop vite et la police n’avait rien pu faire pour empêcher le meurtre et la victime est décédée des suites de ses blessures.

Source :

Var Matin