Accueil La Newsly Room Allemagne : le procès d’un demandeur d’asile ayant assassiné une adolescente

Allemagne : le procès d’un demandeur d’asile ayant assassiné une adolescente

216
PARTAGER
Source : AJEL - Pixabay

Cette semaine, le procès d’Abdul D. s’est ouvert en Allemagne. Ce dernier sera jugé pour le meurtre de son ex-petite amie, une adolescente allemande de 15 ans. Cette histoire n’a rien à voir avec celle que nous vous partagions il y a quelques semaines, concernant également un migrant suspecté du meurtre d’une adolescente de 14 ans.

Un procès très médiatisé

Alors que le pays connaît une véritable crise gouvernementale concernant la question de l’immigration, ce procès prend une tournure médiatique très importante.

Source : jessica45 – Pixabay

Les faits remontent au mois de décembre 2017. Selon plusieurs témoins du crime, Abdul D. a suivi son ex-petite amie avant de la poignarder mortellement plusieurs fois dans un supermarché. Selon le parquet, le mobile retenu est la jalousie. En effet, le jeune homme semblait ne pas supporter le fait que la lycéenne ait mis fin à leur relation.

Le procès se déroulera à huis clos, étant donné qu’Abdul D. prétend être mineur. Selon lui, il aurait 15 ans, mais selon une expertise il aurait entre 17 et 20 ans.

Une demande d’asile rejetée en février 2017

Abdul D. est arrivé sur le sol allemand en avril 2016. Une fois sur place, il a indiqué aux autorités venir d’Afghanistan et avoir 15 ans. Cependant, il n’a pas été possible, pour les autorités, de vérifier si le jeune venait effectivement de ce pays.

Source : Morgan4uall – Pixabay

Sa demande d’asile a été rejetée en février 2017, mais à cause de son statut de mineur il n’a pas été expulsé tout de suite.

En Allemagne et depuis 2015, Angela Merkel a ouvert ses portes à près d’un million de demandeurs d’asile. Cependant, les histoires de meurtres et d’agressions liées à des migrants ont attisé la colère des citoyens allemands. En début de semaine, l’aile droite de la coalition de la chancelière a lancé un ultimatum : Angela Merkel a deux semaines pour mettre en place la fermeture des frontières allemandes.

Source :

Europe 1