Accueil La Newsly Room Attaque au cutter : l’assaillante reconnue responsable de ses actes

Attaque au cutter : l’assaillante reconnue responsable de ses actes

237
PARTAGER
Source : Free-Photos - Pixabay

Hier, nous vous parlions d’une attaque au cutter ayant eu lieu dans un supermarché, et ayant été commis par une jeune femme de 24 ans connue par les forces de l’ordre pour avoir des troubles psychologiques. Examinée par un expert psychiatre, cette dernière a été reconnue responsable de ses actes.

Aucune atténuation de sa responsabilité

L’examen psychiatrique a révélé que la jeune femme était bel et bien responsable de ses actes, malgré ses troubles. Par ailleurs, elle dispose bien d’un handicap physique, mais pas d’un handicap mental. Selon l’expert psychiatre, l’assaillante est une adulte ayant la capacité d’analyser ses actes, de les choisir et d’en être responsable.

Source : Wokandapix – Pixabay

En effet, la jeune femme dispose d’une carte d’adulte handicapé physique à 80 % pour un lourd problème de hanche. Cependant, nous n’avons pas d’informations complémentaires concernant de potentiels troubles psychologiques avérés.

Elle avait du mal à expliquer son passage à l’acte

Dimanche matin, alors qu’elle se rendait dans son supermarché, habillée de noire, la jeune femme a attaqué deux personnes au cutter en criant « Allahu akbar ». Immobilisée par un autre client, elle s’est rapidement calmée et s’est laissée faire jusqu’à l’arrivée des secours et des forces de l’ordre.

Placée en garde à vue, la jeune femme a expliqué avoir du mal à expliquer son geste. Elle a aussi confié le fait qu’elle se sentait malheureuse dans sa vie. Selon les témoins, elle aurait également crié qu’elle était la fiancée d’Allah. Cependant, pendant la garde à vue, la suspecte a nié avoir tenu ces propos. À l’heure actuelle, il est impossible d’établir un lien entre cette femme et un potentiel groupuscule de Daech.

Source : KlausHausmann – Pixabay

La jeune femme devrait être déférée devant le juge aujourd’hui dans le cadre d’une enquête et d’une information judiciaire pour tentative de meurtre.