Accueil La Newsly Room Moselle : un homme leur promet une PlayStation, les enfants sont enlevés...

Moselle : un homme leur promet une PlayStation, les enfants sont enlevés et drogués

677
PARTAGER
Source : PhotoLizM - Pixabay

Mardi soir, alors qu’il rentrait chez lui avec deux enfants dans un état second, un homme de 46 ans a été arrêté. Ces deux enfants avaient été enlevés un peu plus tôt à Hombourg-Haut, en Moselle. Des traces de piqûres inquiétantes ont été retrouvées sur le bras des garçons de 7 et 9 ans.

On ne connaît pas encore ses motivations

L’homme de 46 ans n’a pas encore partagé ses motivations, mais il est toujours en garde à vue pour avoir tenté d’enlever deux enfants. Il est également accusé d’avoir drogué les deux garçons avec une substance qui n’a pas été encore identifiée.

Source : Free-Photos – Pixabay

L’histoire commence à 16 heures quand deux jeunes frères de 7 et 9 ans vont voir leur mère tout excités. Apparemment, un homme veut leur donner une PlayStation. Une heure plus tard, les deux garçons sont introuvables. La mère se rend immédiatement au commissariat et les recherches sont lancées dans la foulée. Grâce à des témoins ayant vu la voiture de l’homme, ce dernier est rapidement retrouvé, en compagnie des enfants. Son portable a également été géolocalisé.

Des enfants sains et saufs mais choqués et apeurés

L’homme de 46 ans a été interpellé à 23 heures, alors qu’il rentrait à son domicile. Les enfants ont été mis à l’écart dans une voiture de police, apeurés et choqués par les derniers événements. Ils n’ont pas subi de violences sexuelles, mais le médecin a dû examiner les traces repérées sur le bras des garçons. Des analyses toxicologiques sont en cours.

Source : Alexas_Fotos – Pixabay

Si l’homme n’a encore rien dit sur ses motivations, il a tout de même avoué avoir drogué ses jeunes victimes. Tout ce que nous savons de l’agresseur pour l’instant, c’est qu’il est sans emploi et (jusque-là) inconnu des services de police pour violences sexuelles. En revanche, ce dernier avait été arrêté pour « délit routier » et « consommation de stupéfiants ». Les forces de l’ordre sont encore à la recherche d’une chronologie plus précise.

Source :

LCI