Accueil La Newsly Room Proposition d’une nouvelle aide financière pour la garde d’enfant

Proposition d’une nouvelle aide financière pour la garde d’enfant

316
PARTAGER
Source : 27707 - Pixabay

Le ministre de la Santé Agnès Buzyn souhaite proposer une nouvelle aide financière à destination de la garde d’enfant. Cette dernière sera potentiellement intégrée au projet du plan pauvreté, que le gouvernement doit présenter début juillet. L’objectif est de mettre en place des dispositions « très concrètes » pour pousser tout le monde à avoir un emploi.

Une mesure à destination des femmes les plus pauvres ?

Le ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé mercredi 6 juin sur RTL le projet de création d’une toute nouvelle aide financière. Cette dernière se veut concrète, réglementée et dispose d’un but très précis : pousser les femmes les plus pauvres à trouver un emploi.

Source : janeb13 – Pixabay

Avoir accès à un emploi rémunéré permettrait à certains ménages de sortir de la précarité et de la pauvreté. Le problème est qu’en France les frais de garde sont souvent très importants et que les deux conjoints se sentent obligés de travailler à l’extérieur. Ainsi, certaines personnes préfèrent abandonner un emploi rémunéré, ne pouvant pas payer le premier mois de garde.

Un tiers payant valable le premier et le deuxième mois

Le principe est simple. Une femme désireuse ou se sentant obligée de trouver un emploi trouve un mode de garde pour son ou ses enfants. L’aide financière l’aidera à payer le premier et le deuxième mois de garde, le temps qu’elle puisse s’installer dans un nouvel emploi. Ensuite, c’est la famille qui reprend le paiement du mode de garde. Cette aide financière a donc vocation à être un coup de pouce pour les ménages précaires.

Source : nattanan23 – Pixabay

Dans cet entretien avec RTL, Agnès Buzyn a également démenti la rumeur selon laquelle le gouvernement travaillerait à faire des économies de 7 millions d’euros sur les aides sociales. Selon elle, « la stratégie du gouvernement est de s’intéresser aux personnes. Pas au budget ». En tant que ministre, son objectif premier est de permettre aux populations précaires de s’en sortir et, à son sens, de les amener à s’émanciper.

Source :

Le Monde